Crédit : AFP

Tennis

Nadal exaspéré par la situation

Publié | Mis à jour

Rafael Nadal, a de nouveau appelé dimanche à la fusion de la Coupe ATP, dont il a perdu contre la Serbie en finale , avec la Coupe Davis, demandant aux instances du tennis de «régler» la situation.  

«La Coupe ATP est une superbe compétition mais, en même temps, je ne peux pas m'empêcher de penser que disputer deux Coupes du monde en un mois n'est pas tenable», a déclaré l'Espagnol en conférence de presse après sa défaite contre Novak Djokovic. 

• À lire aussi: Vasek Pospisil amorce l’année du bon pied 

Se disant «fatigué» par l'enchaînement des matchs depuis le début de la compétition, Nadal a renoncé dimanche à disputer le double décisif de la finale de la Coupe ATP. «C'est une longue compétition. On commence la saison tout de suite sur surface dure», a-t-il affirmé.    

La première édition de la Coupe ATP, qui a réuni en Australie 24 équipes nationales pour lancer la saison du tennis masculin, se joue sur un format similaire à la Coupe Davis, dont la nouvelle formule a eu lieu six semaines plus tôt à Madrid, et a été remportée par l'Espagne. 

Mais si la Coupe ATP est organisée par le circuit masculin, l'ATP, la Coupe Davis est gérée par la Fédération internationale de tennis (IFT). La coexistence, pour ne pas dire concurrence, de ces deux compétitions, provoque «de la confusion» pour les spectateurs, selon le Majorquin pour qui le problème doit être réglé «pour le bien de notre sport». 

«Nous devons trouver un moyen de régler ça et trouver un accord entre l'IFT et l'ATP pour créer une grande Coupe du monde, et pas deux. C'est difficile de mobiliser les meilleurs joueurs sur deux évènements», a-t-il déploré.  

Le problème de la concurrence entre les deux compétitions a déjà été soulevé plus tôt dans l'année par le Canadien Denis Shapovalov, mais aussi par le Serbe Novak Djokovic, qui préside le conseil des joueurs de l’ATP. 

«Nous devons avoir une grande Coupe du monde, quel que soit le nom qu'on lui donne», avait-il également déclaré.