Crédit : AFP

Tennis

La Serbie remporte la Coupe ATP

Publié | Mis à jour

La Serbie, portée par le numéro 2 mondial Novak Djokovic, a remporté la première édition de la Coupe ATP en dominant l'Espagne 2 à 1, dimanche à Sydney. 

La Serbie était menée 1-0 après la défaite dans le match des numéro 2 de Dusan Lajovic contre Roberto Bautista Agut (7-5, 6-1). Mais Novak Djokovic n'a pas tremblé contre Nadal (6-2, 7-6) pour remettre les deux équipes à égalité et infligé à l'Espagnol sa deuxième défaite en simple cette semaine, à quelques jours du début des Internationaux d'Australie (20 janvier-2 février).   

Lors du double décisif, où Nadal, initialement annoncé, a déclaré forfait, se disant «fatigué», Djokovic, associé à son compatriote son compatriote Viktor Troicki, a d'abord eu du mal, perdant son premier jeu de service. Menés 3-1 dans la première manche, les Serbes ont ensuite renversé la situation, alignant sept jeux consécutifs pour se retrouver avec un set et un bris d'avance (6-3, 2-0), une avance qu'ils ont réussi à conserver jusqu'au bout pour s'offrir la victoire finale. 

La Serbie prive ainsi l'Espagne, victorieuse de la Coupe Davis en novembre 2019 à Madrid, d'un doublé. 

Djokovic trop fort pour Nadal  

Le Serbe Novak Djokovic avait auparavant dominé l'Espagnol Rafael Nadal en deux manches (6-2, 7-6 (4)), permettant à la Serbie de revenir à 1-1 avant le double décisif.      

«Mes partenaires ont super bien joué hier (samedi). Mon niveau d'énergie est un peu plus bas que d'habitude parce que j'ai joué un long match hier (en demi-finales), un très long match avant-hier (en quarts), j'ai joué très longtemps aussi à Brisbane (pendant la phase de groupes)», a expliqué le N.1 mondial.       

«C'est une décision de l'équipe. Nous croyons en notre équipe, c'est la raison pour laquelle nous avons connu des succès dans le passé [...] On a confiance en Feliciano (Lopez) et Pablo (Carreno)», a-t-il poursuivi.       

L'Espagnol a paru émoussé contre Djokovic, qui lui pose décidément beaucoup de difficultés sur surface rapide. Djokovic compte désormais 29 victoires pour 26 défaites face au Majorquin. Il a gagné 10 de leurs 13 dernières confrontations. Sa dernière défaite contre Nadal, sur une autre surface que la terre battue, remonte à la finale des Internationaux des États-Unis en 2013.      

De bon augure avant les Internationaux d'Australie (20 janvier-2 février) que le «Djoker», tenant du titre, tentera de remporter pour la huitième fois.      

Après la défaite de son compatriote Dusan Lajovic contre Roberto Bautista Agut lors du premier match, le vainqueur de 16 trophées majeurs n'a pas tremblé et a livré un récital dans la première manche. Il n'a eu aucune balle de bris à défendre et a gagné plus de 70% des secondes balles de l'Espagnol, grâce à des points gagnants dévastateurs.       

Sang-froid  

«J'ai démarré le match parfaitement, tout a fonctionné. Je suis vraiment satisfait d'avoir tenu mes nerfs à la fin», a réagi Djokovic après le match.       

«Chaque fois que je joue contre "Rafa", nous disputons des points excitants. Il y a eu des échanges incroyables aujourd'hui», a-t-il assuré.      

Car le Marjorquin, déjà défait une fois en simple dans cette Coupe ATP contre le Belge David Goffin, après 32 succès consécutifs sous les couleurs de l'Espagne, a opposé une bien meilleure résistance dans le second set.       

Il s'est même procuré cinq balles de bris dans le sixième jeu, où il a mené 40-0. Le Serbe ne s'est pas affolé, parvenant à garder sa mise en jeu.      

Il aurait même pu conclure plus tôt, ayant eu deux balles de bris alors que le score était de 5-5. Et si Nadal parvenait à les écarter, puis à mener d'un mini-bris dans le jeu décisif, le métronome serbe a gardé son calme pour revenir.