LNH

«Il n'est qu'un jeune voyou»

Agence QMI

Publié | Mis à jour

Après l’affrontement de samedi soir entre les Oilers d’Edmonton et les Flames de Calgary, Zack Kassian et Matthew Tkachuk sont devenus les nouveaux visages de la bataille de l’Alberta. 

Les deux attaquants se sont «cherché» dès qu’ils en avaient l’occasion sur la patinoire et les esprits se sont échauffés en fin de deuxième période.  

Le brasse-camarade s’est amorcé après une solide mise en échec de Tkachuk à l’endroit de Kassian derrière le filet des Flames. Le coup a fait perdre son casque au représentant des Oilers et il a vu noir. Kassian a foncé sur son rival et lui a envoyé plusieurs coups de poing au visage, alors que Tkachuk n’a jamais voulu engagner le combat. 

«S’il (Kassian) ne veut pas se faire frapper qu’il reste à l’extérieur de la patinoire, a indiqué le jeune joueur de Calgary au réseau Sportsnet après la rencontre. Je l’ai frappé trois fois, alors j’aurais pensé qu’il apprendrait après la première mise en échec. S’il veut réagir comme ça, nous allons prendre l’avantage numérique, le but gagnant et la première place.» 

En effet, l’instigateur a écopé d’une double pénalité mineure et d’une inconduite de 10 minutes pour son geste, ce qui a permis aux Flames de briser une égalité de 3 à 3, de l’emporter et de prendre le premier rang de la Division pacifique. 

Kassian rage 

Après l’affrontement, le représentant des Oilers n’avait toujours pas évacué sa colère. 

«Si tu frappes comme ça, tu te dois de répondre de tes actions une fois de temps en temps», a dit Kassian. 

«Il n'est qu'un jeune voyou qui doit comprendre cet aspect du jeu, a poursuivi l’ailier de 28 ans en parlant de Tkachuk. C’est un excellent joueur, mais pour être honnête, c’est un poltron.» 

Celui qui a brièvement fait un passage dans l’organisation des Canadiens de Montréal a également affirmé que ce n’était pas la première fois qu’il tentait de se battre avec jeune homme de 22 ans. Celui-ci aurait cependant toujours refusé, et ce, en prétextant que Kassian n’était qu’un joueur de quatrième trio. 

«J’ai marqué 13 buts maintenant, alors c’est quoi sa nouvelle excuse?», a questionné le patineur des Oilers. 

Kassian aura peut-être une réponse le 29 janvier prochain, alors que la bataille de l’Alberta reprendra de plus belle à Edmonton. En attendant, il devra expliquer son geste au Département de la sécurité des joueurs de la Ligue nationale, lundi. 

À voir dans la vidéo ci-dessus.