FBN-SPO-HOUSTON-TEXANS-V�KANSAS-CITY-CHIEFS

Crédit : AFP

NFL

Laurent Duvernay-Tardif impressionne ses coéquipiers

Agence QMI

Publié | Mis à jour

Journée importante, ce dimanche, pour Laurent Duvernay-Tardif, le joueur de football. Les Chiefs de Kansas City reçoivent ainsi la visite des Texans de Houston lors de la demi-finale de l’Association américaine.

À l’approche de ce match, c’est toutefois l’avenir de Duvernay-Tardif comme docteur qui a encore une fois fait jaser dans un reportage publié par le «Los Angeles Times» plus tôt cette semaine.

«Il est brillant et il n’est pas nécessaire de parler longtemps avec lui pour comprendre et réaliser qu’il fera un excellent médecin, a témoigné l’entraîneur-chef Andy Reid. Par contre, je lui dis qu’avec des aussi gros doigts, ils ne le laisseront pas pratiquer des chirurgies de petite taille. Il est costaud.»

Fait intéressant : tout comme Duvernay-Tardif, la mère de Reid avait obtenu son diplôme en médecine à l’Université McGill.

De son propre aveu, l’arrivée du Québécois à Kansas City s’était faite plus difficilement, entre autres en raison de ses origines, mais il est maintenant un vétéran dans la NFL.

«Tout ce qui a ralenti mon intégration en raison de ma langue est maintenant ce qui me rend unique dans le vestiaire, a expliqué "LDT". Je veux garder ces traits de ma personnalité. J’aime ma culture, alors j’essaie de la représenter.»

Patrick Mahomes impressionné

L’athlète de 6 pi 5 po et 321 lb est aujourd’hui bien intégré dans le vestiaire et il reçoit beaucoup d’éloges de ses coéquipiers quant à son parcours scolaire et sportif. Aujourd’hui âgé de 28 ans, Duvernay-Tardif a jonglé entre sa carrière dans la NFL et ses études, lors de l’entre-saison au football.

«C’est fou honnêtement, a lancé le quart-arrière Patrick Mahomes. Être capable d’aller à l’école et d’obtenir son diplôme, malgré tout le temps que tu dois mettre sur le terrain et dans le gymnase pour être productif comme il l’a été. Et ensuite, durant l’entre-saison, d’être aussi productif dans d’autres aspects de sa vie, c’est vraiment une belle distinction pour lui.»

La NFL a refusé que le Québécois puisse mettre les lettres M.D., pour «doctorat en médecine», à la suite de son nom sur son chandail. Quoi qu’il en soit, dans un match comme celui de ce dimanche face aux Texans, c’est sur le terrain de football que sont concentrées les énergies de Duvernay-Tardif.