HKN-HKO-SPO-CHICAGO-BLACKHAWKS-V-COLORADO-AVALANCHE

Crédit : AFP

LNH

Lehner ne signera pas à rabais

Agence QMI

Publié | Mis à jour

Le temps des Fêtes est bel et bien terminé pour Robin Lehner, qui ne fera pas de cadeaux aux 31 équipes de la Ligue nationale de hockey (LNH) lorsque viendra le temps de signer un nouveau contrat en juillet.

Le gardien de but n’est pas fermé à l’idée de retourner à Chicago non plus, mais il veut être payé à sa juste valeur.

«Nous verrons comment se déroulent les choses, mais j’ai accepté des contrats à rabais durant l’entièreté de ma carrière, a indiqué le portier de 28 ans au site NHL.com, vendredi. Je ne veux pas être surpayé non plus. Je veux seulement qu’on m’offre le respect que je mérite.»

En juillet, le Suédois a accepté un contrat d’une saison qui lui rapporte cinq millions de dollars avec les Blackhawks de Chicago. Cette année, Lehner présente une fiche de 12-7-4 avec la formation de l’Illinois. Il a aussi maintenu une moyenne de buts alloués de 2,92 et un pourcentage d’efficacité de ,922.

«Tout ce que je sais, c’est que j’aime mon expérience ici [Chicago], a ajouté le gardien. J’ai appris avec les années que c’est une "business" et que même si tout va bien, certaines choses sont hors de notre contrôle. Mais j’aime cette équipe et je crois au groupe de joueurs présents. Je veux faire partie de la solution.»

Son directeur général, Stan Bowman, s’est dit très satisfait du travail accompli jusqu’à présent par l’athlète de 6 pi 4 po.

«Sa lecture du jeu est incomparable, a mentionné Bowman, mardi. Tout ça, mélangé avec la quantité de filet qu’il protège grâce à son physique et son temps de réaction lui permettent de réaliser de gros arrêts. Même quand on ne joue pas notre meilleur hockey, il nous permet de garder le pointage serré. C’est ce que tu recherches d’un gardien et il a été excellent.»

Une fiche de 25-13-5, jumelée avec une moyenne de buts alloués de 2,13 et un pourcentage de ,930 lors de la saison 2018-2019 avec les Islanders de New York, lui ont permis de remporter le trophée Bill-Masterton, remis au joueur qui démontre le mieux la persévérance, l’esprit sportif et la dédication à son sport. Lehner s’était alors ouvert sur ses problèmes de consommation d’alcool et de drogue, ainsi que la dépression qu’il a surmontée.