Canadiens de Montréal

«J’ai l’impression que quelque chose s’en vient...»

Publié | Mis à jour

Il sera intéressant de voir quelle sera la prochaine mesure adoptée par le directeur général des Canadiens de Montréal.

Coincée dans une glissade de huit défaites d’affilée, la formation s’enlise au classement. Le moral des troupes semble aussi en prendre un coup.

Carey Price se comportait comme un soldat blasé des questions des journalistes, vendredi, au lendemain du revers de 4-2 aux mains des Oilers d’Edmonton, tandis que Claude Julien a dit qu’il demande à ses joueurs de garder confiance.

Voyez le point de presse de Claude Julien, vendredi, dans la vidéo, ci-dessus.

Questionné sur les récents déboires du Tricolore, 13e dans l’Association de l’Est avec 43 points, le journaliste du réseau Sportsnet Elliotte Friedman y est allé d’une déclaration prémonitoire, vendredi, à la radio du diffuseur.

«J’ai l’impression que quelque chose s’en vient, a-t-il laissé entendre. Je ne sais pas si ça concerne l’entraîneur ou une transaction d’envergure, mais je vois une équipe à la noyade en ce moment.

«Lorsque tu vis ça comme joueur au sein d’une organisation, tu te demandes "OK, qu’est-ce que le directeur général va faire?". Il a déjà recruté Ilya Kovalchuk. Je me demande s’il y aura autre chose.»

Des huit revers que le CH a subis depuis le 28 décembre, il a bousillé une avance de 2-0 pour la troisième fois, jeudi.

L’attaque massive a été incapable de resserrer le pointage en milieu de troisième période lorsque Kris Russell a été chassé pour avoir accroché Brett Kulak.

«J’ai vu une équipe qui ne parvenait pas à renverser la vapeur lorsque les choses allaient mal.»

Price «n’a pas été lui-même»

Autre point soulevé par Friedman, depuis le début de la disette des Montréalais, leur joueur de concession n’a pas été à la hauteur.

Price n’est simplement pas au sommet de son art et cela se fait sentir dans le giron.

«Price n'a pas été lui-même. La confiance des Canadiens passe par lui. Lorsqu’il est à son meilleur, ils pensent qu’ils peuvent gagner.»

L'homme masqué a perdu ses six derniers départs. Pendant cette séquence, il a maintenu une moyenne de buts accordés de 3,66.