LNH

Lafrenière n'est pas un gage de succès

Publié | Mis à jour

En vertu du huitième revers de suite des Canadiens, encaissé 3-2 aux mains des Oilers d’Edmonton jeudi à Montréal, les partisans du Tricolore se mettent probablement à rêver à un prix très, très convoité...

Ce prix, ce n’est pas la coupe Stanley, mais bien Alexis Lafrenière, l’attaquant pressenti pour devenir le premier choix du prochain repêchage de la Ligue nationale de hockey (LNH).

Mais la très hypothétique venue du prodige de l’Océanic de Rimouski (LHJMQ) dans le giron des Canadiens se traduirait-elle automatiquement en un billet pour la finale de la coupe Stanley au cours des prochaines années?

«Ce n’est pas gage de succès, peu importe l’équipe qui choisira Lafrenière, a prévenu le journaliste Renaud Lavoie à l’émission JiC sur TVA Sports. À ce que je sache, l’équipe qui a le meilleur joueur de hockey dans la Ligue nationale, Connor McDavid chez les Oilers d’Edmonton... Combien de participations aux séries éliminatoires? Une. En plus, ils ont Leon Draisaitl, un joueur exceptionnel dans ce groupe.»

«Trop souvent, on va chercher le joyau et on se dit : "Parfait, c’est réglé."» - Renaud Lavoie

«Or, la pression est selon moi plus grande quand tu as un premier choix de grande qualité et que tu n’es pas capable de faire quoi que ce soit. Ç’a coûté le poste [du directeur général] Peter Chiarelli à Edmonton.»

Depuis 1998, cinq joueurs choisis au tout premier rang de l’encan amateur ont guidé leur équipe respective vers la coupe Stanley.

  • Vincent Lecavalier, attaquant (Lightning de Tampa Bay, 1998)
  • Marc-André Fleury, gardien (Penguins de Pittsburgh, 2003)
  • Alexander Ovechkin, attaquant (Capitals de Washington, 2004)
  • Sidney Crosby, attaquant (Penguins de Pittsburgh, 2005)
  • Patrick Kane, attaquant (Blackhawks de Chicago, 2007)