LNH

La moutarde, la nouvelle mode dans la LNH

Publié | Mis à jour

Il n’est pas rare de voir des hockeyeurs respirer de l’ammoniaque avant d’embarquer sur la glace dans la Ligue nationale de hockey. Toutefois, un nouveau produit fait tranquillement son apparition sur le banc des équipes : la moutarde.

Plus tôt cette année, une vidéo montrant le joueur des Jets de Winnipeg Mark Letestu consommer le produit jaune est devenue virale, mais l’attaquant n’est pas le seul à avoir cette habitude.

À son premier match avec les Penguins de Pittsburgh, le 3 octobre, Brandon Tanev a eu recours au condiment. Anciennement des Jets, c’est un ex-coéquipier qui lui a montré cette pratique. Adam Lowry lui a recommandé cette technique pour l’aider à contrer les crampes.

«Ça peut m’arriver de le faire après une longue présence sur la glace, a expliqué l’ailier au quotidien "Pittsburgh Post-Gazette", mercredi. Ça prévient l’acide lactique d’agir un peu. Je le fais dans le feu de l’action, en fonction de comment je me sens. J’imagine que ça fait partie de ma routine maintenant, si on peut le dire ainsi, mais ça m’aide.»

L’habitude du patineur de 28 ans a toutefois surpris ses nouveaux coéquipiers. «Je vous jure que je croyais que quelqu’un mangeait un hot-dog sur le banc, a raconté le joueur des Penguins Zach Aston-Reese. Je ne niaise pas, je me demandais "Que se passe-t-il?".»

Les joueurs sont particulièrement sujets aux crampes lorsqu’ils passent un long moment sur la glace, ce qui peut se produire lorsqu’une équipe est coincée dans sa zone défensive.
«Même si tu ne bouges pas sur la patinoire, tu cherches ton souffle et tes jambes te font souffrir», explique le défenseur Marcus Pettersson.

L’absorption de moutarde peut sembler particulière, mais chaque patineur peut avoir recours à un produit unique pour obtenir des résultats similaires, comme Teddy Blueger qui consomme un liquide aux baies, ou Aston-Reese qui prend une gorgée de supplément.

«Tout le monde doit être prêt à sauter sur la glace, peu importe la situation», a résumé Jared McCann.