LNH

À VOIR: Pekka Rinne réalise l'improbable!

Agence QMI

Publié | Mis à jour

Pekka Rinne a réalisé tout un exploit, jeudi, face aux Blackhawks de Chicago.  

Le Finlandais de 37 ans est devenu le 12e gardien de l’histoire de la Ligue nationale de hockey à inscrire un but!    

Rinne a réalisé l’exploit dans un gain de 5 à 2 alors que Chicago avait retiré son gardien en fin de rencontre.  

«Je ne vais pas vous mentir, c’est incroyable, a exprimé Rinne au site internet de la Ligue nationale de hockey (LNH). J’étais comme un petit enfant. J’ai toujours rêvé de marquer un but et c’est finalement arrivé, alors je peux railler ça de liste.»

Le vétéran a habilement lobé la rondelle de derrière son filet et celle-ci a abouti dans la cage adverse! Rinne devient ainsi le premier gardien depuis Mike Smith en 2013 à trouver le fond du filet.  

«Je comprends très bien que c’est un événement qui arrive une fois dans une vie, alors je l’apprécie vraiment, a aussi dit Rinne. C’était un sentiment incroyable de voir la rondelle faire bouger les cordages. [...] C’était vraiment fantastique. J’ai levé mes bras en l’air et j’ai essayé d’avoir l’air le plus cool possible.»

En vertu de cette réussite, Nashville est devenu la première organisation de la LNH qui a vu deux de ses hommes masqués amasser un but. En effet, Chris Mason avait fait de même en avril 2006 contre les Coyotes de l’Arizona.  

Rinne a également repoussé 29 des 31 tirs qui ont été dirigés contre lui.  

Les autres marques des vainqueurs ont été Viktor Arvidsson, Colin Blackwell, Matt Duchene et Nick Bonino. La réplique des Blackhawks a été réalisée par Dominik Kubalik et Alex DeBrincat.

Un tournant?

Il n’y avait pas seulement Rinne qui était aux anges à la suite de cette réussite. Le directeur général des «Preds», David Poile, se réjouissait de l’événement et espérait que celui-ci pourrait peut-être permettre à sa formation de se sortir de son marasme.

«C’est une année difficile pour notre équipe et nous avons tous, les joueurs, entraîneurs, dirigeants, et spécialement les gardiens, été fortement critiqué cette année. Considérant où nous sommes, c’est une grosse victoire qui s’inscrit dans notre quête de revenir dans la course aux séries éliminatoires. C’est du glaçage sur le gâteau quand le visage de ton organisation marque un but. Qui sait? C’est un but important et habituellement on parle d’un but en avantage numérique ou d’un but gagnant, mais peut-être que c’est quelque chose qui va permettre à cette équipe de renverser la vapeur? J’espère sincèrement ça.»

En vertu de leur fiche de 20-16-7, les Predators sont installés au 10e rang de l’Association Ouest, et ce, à cinq points d’une place pour la danse printanière.

Sujets