Canadiens de Montréal

«Scandella devrait faire partie du top 4»

Publié | Mis à jour

Le nouveau défenseur des Canadiens Marco Scandella a parcouru beaucoup de chemin depuis sa carrière junior avec les Foreurs entre 2007 et 2010.

Son entraîneur de l'époque, Éric Lavigne, a toujours cru en lui. TVA Sports l’a rencontré mercredi. Voyez le reportage de Stéphane Turcot dans la vidéo ci-dessus.

Aujourd’hui directeur sportif du Cégep Garneau à Québec, Lavigne était le plus heureux des hommes lorsqu’il a appris la transaction envoyant Scandella à Montréal.

«Ça fait longtemps que je dis que Scandella devrait faire partie du top 4 des Canadiens, a-t-il déclaré. Il vient de Montréal et il est content de jouer là-bas, mais il est surtout un bon joueur de hockey.»

Dès l’arrivée de Scandella à Val-d’Or, Lavigne a vu un grand potentiel en lui.

«Je me rappelle qu’après 48 heures au camp d’entraînement, j’avais dit à mes adjoints que c’était un pro. Il avait le physique, le coup de patin et une personnalité attachante.»

«Malgré le fait qu’il vient d’une famille de hockey, il était réceptif aux enseignements. C’était une éponge, il gobait tout ce qu’on lui disait et il était terriblement travaillant», a-t-il ajouté.

Lavigne avait vu juste 

Selon ses souvenirs, «Scandella passait sous le radar à Val-d’Or, mais des recruteurs me disaient qu’il pouvait sortir dès la deuxième ronde» au repêchage.

C’est d’ailleurs exactement ce qui s’est produit : Scandella a été choisi au deuxième tour (55e au total) par le Wild du Minnesota en 2008.

Dix saisons et 549 matchs dans la LNH plus tard, l’attaquant de 29 ans a réalisé son rêve en jouant pour l’équipe de son enfance.

Scandella deviendra joueur autonome sans compensation le 1er juillet prochain. Si Lavigne occupait le poste de Marc Bergevin, nul doute qu’il lui offrirait un nouveau contrat.