Crédit : Martin Chevalier / JdeM

Canadiens de Montréal

CH : un recul inquiétant

Publié | Mis à jour

La position au classement du Canadien de Montréal vous déprime? Les chiffres vous donnent raison, puisque le Tricolore est parmi les équipes de l’Est qui ont le plus reculé en comparant la première moitié de saison de 2018-2019 à celle de la présente campagne.

Le Tricolore a obtenu sept points de moins après 41 parties. Et c’est sans compter que les Glorieux ont perdu leurs trois rencontres subséquentes.

Il est vrai que le Lightning a fait pire avec 14 points de moins, le recul le plus prononcé de la Ligue nationale de hockey (LNH) avec les Red Wings de Detroit. Toutefois, ceci s’explique par la saison exceptionnelle du club de la Floride l’an dernier. La fiche de Tampa Bay lors de la présente première moitié de saison reste meilleure que celle du CH à la même époque il y a un an.

Plus inquiétant pour le Bleu-Blanc-Rouge qui n’avait pas participé aux séries du printemps 2019, les trois équipes qui ont terminé derrière à l’issue de la saison sont en progression. Les Flyers de Philadelphie ont fait un bond de 13 points dans la première moitié, la deuxième plus forte croissance de la LNH derrière les Blues de St. Louis, qui ont récolté 20 points de plus à la mi-saison par rapport à la dernière campagne.

Les Panthers de la Floride ont progressé de six points comparativement à l’an dernier, tandis que les Rangers de New York en ont un de plus.

Les équipes qui avaient terminé juste en avant du Canadien à la fin de la saison comme les Hurricanes de la Caroline (+7) et les Penguins de Pittsburgh (+3) sont aussi en hausse.

Ô Keefe!

Les Maple Leafs ont récolté sept points de moins à la mi-saison, mais après un début de saison en dents de scie, le club torontois enchaîne les victoires depuis le congédiement de l’entraîneur-chef Mike Babcock, remplacé par Sheldon Keefe.

Même les Blue Jackets de Columbus, qui avaient terminé avec seulement deux points d’avance sur Montréal l’an dernier, ont moins plié en première moitié, malgré les départs d’Artemi Panarin, Sergei Bobrovsky, Matt Duchene et Ryan Dzingel. Ils ont obtenu cinq points de moins durant les 41 premières parties.

Le constat est donc plutôt accablant pour le Tricolore. Il faudra une deuxième moitié exceptionnelle pour participer aux séries. Mais avec aucune victoire lors de sept derniers affrontements et une longue liste de blessés, rien ne laisse présager de miracle pour la Sainte-Flanelle.

Les trois plus fortes hausses après 41 matchs

1 - Blues de St. Louis : + 20 points 2 - Flyers de Philadelphie : + 13 points 3 - Coyotes de l’Arizona : + 9 points

Les trois plus fortes baisses de la mi-saison

1 - Lightning de Tampa Bay et Red Wings de Detroit : - 14 points 2 - Sharks de San Jose : - 12 points 3 - Flames de Calgary : - 9 points