Canadiens de Montréal

Peut-on rêver à Alexis Lafrenière?

Publié | Mis à jour

Difficile de savoir quel impact Alexis Lafrenière aura au sein d’une équipe de la Ligue nationale de hockey.

Si jamais les Canadiens gagnent à la loterie du repêchage et parviennent à mettre la main sur le capitaine de l’Océanic de Rimouski, il en faudra tout de même plus pour remporter la Coupe Stanley, selon Renaud Lavoie.

«Quand on me dit qu’on va repêcher un gars de 18 ans et qu’on va être correct pour les 15 prochaines années, je n’y crois pas du tout», a -t-il lancé, mardi, à l’émission «JiC.

Lavoie croit d'ailleurs que le CH n’a pas seulement besoin d’un joueur vedette pour aspirer aux éliminatoires.

«Connor McDavid est un joueur spectaculaire et les Oilers n’arrivent pas à faire les séries», a-t-il ajouté.

L’animateur Jean-Charles Lajoie, lui, n’était pas de cet avis. Il croit que Lafrenière ferait des ravages en compagnie des présents espoirs et joueurs du CH.

«Alexis Lafrenière n’est pas Sidney Crosby, a répliqué Lavoie. Alexis Lafrenière, c’est Alexis Lafrenière.»

Kovalchuk, une monnaie d’échange?

Lavoie a par ailleurs adoré le travail du vétéran Ilya Kovalchuk, lundi, face aux Jets de Winnipeg.

«Je suis convaincu que Kovalchuk est en train de se refaire une beauté. Quand j’ai parlé à son agent, j’ai appris que les autres directeurs généraux étaient intéressés à l’embaucher lorsqu'il a été libéré par les Kings de Los Angeles.»

Notre collègue a expliqué que certains DG seraient prêts à faire son acquisition à la date limite des transactions afin qu’il puisse aider leur équipe en séries.

«Si le CH ne fait pas les séries, tu dois l’échanger pour avoir quelque chose en retour.»

À voir dans la vidéo ci-dessus.