LNH

McDavid-Draisaitl: une séparation salutaire

Publié | Mis à jour

Pour certains, il y a désormais une évidence dans le vestiaire des Oilers d’Edmonton: les attaquants Connor McDavid et Leon Draisaitl ne doivent plus jouer ensemble si l’équipe veut connaître du succès.

Leur partenaire de trio régulier depuis le début de la campagne, Zack Kassian, est persuadé qu’il s’agit de la chose à faire.

«Je pense que cela fait de nous une meilleure équipe quand ils sont séparés», a-t-il dit au réseau Sportsnet.

«Lorsqu’ils sont ensemble, ils sont vraiment dynamiques. Cependant, quand tu les fais jouer sur des trios différents, les formations adverses ne peuvent choisir la confrontation qu’elles désirent.»

S’inspirer des Penguins

Toujours selon celui ayant tenté sa chance au camp d'entraînement du Canadien de Montréal en 2015, les Oilers doivent appliquer ce qu’une autre équipe de la Ligue nationale fait depuis plus d’une décennie.

«Regarder le modèle de Pittsburgh, a exprimé Kassian. [Sidney] Crosby transporte sa ligne et [Evgeni] Malkin transporte la sienne. L’une d’elles n’a pas à affronter la meilleure paire de défenseurs et elle n’aura pas à se mesurer la meilleure ligne défensive. Cela fait en sorte qu’on est meilleur, plus balancé en attaque dans notre top 6.»

Un sacrifice

McDavid et Draisaitl aiment toutefois jouer ensemble et ils sont dévastateurs lorsqu’ils sont sur la glace en même temps. Ils sont cependant prêts à faire des compromis, selon l’entraîneur-chef Dave Tippett.

«Draisaitl et McDavid l’acceptent pour gagner, a indiqué le pilote de 58 ans. Ils sont d’accord avec tout ce que nous devons faire pour essayer de l’emporter. Ils comprennent que plus nous avons de profondeur, plus il est difficile pour les autres équipes de se concentrer sur un individu.»

Il faudra néanmoins s’attendre à ce que le dynamique duo revienne à la charge dans des situations particulières.

«Ils seront ensemble en avantage numérique, eux qui sont là pour les deux minutes, a indiqué Kassian. Ils jouent ensemble en quatre contre quatre, mais d’un point de vue d’équipe, [leur séparation] fait de nous une meilleure formation et c’est ce que nous voulons créer ici. Nous voulons faire les séries éliminatoires et faire beaucoup de bruit.»

Voyez dans la vidéo ci-dessus le spectacle «Connor McDavid» auquel nous avons eu droit à Toronto.