Crédit : Martin Chevalier / JdeM

LNH

Les Predators trouvent le remplaçant de Peter Laviolette

Agence QMI

Publié | Mis à jour

Au lendemain du congédiement de l’entraîneur-chef Peter Laviolette, les Predators de Nashville ont annoncé mardi que John Hynes le remplacera derrière le banc.

L'organisation en a fait l'annonce en matinée, soit avant le match prévu en soirée contre les Bruins de Boston.

• À lire aussi: McDavid-Draisaitl: une séparation salutaire

• À lire aussi: Brendan Gallagher à l’entraînement

Hynes, 44 ans, a dirigé les Devils du New Jersey pendant plus de quatre saisons et demie, ayant été limogé le 3 décembre dernier. Il a conservé une fiche de 150-159-45 à la barre de cette organisation. Auparavant, l’Américain s’était retrouvé à la barre de la filiale des Penguins de Pittsburgh, à Wilkes-Barre/Scranton, de 2010 à 2015.

«John Hynes est un brillant jeune entraîneur et un excellent leader qui a l’expérience requise pour développer des jeunes joueurs et motiver des vétérans, a expliqué le directeur général David Poile en conférence de presse. Nous aimons son passé d’instructeur et nous avons confiance qu’il ait appris beaucoup des différentes étapes de sa carrière. Il possède le meilleur arsenal d’habiletés pour obtenir le maximum de notre formation.»

«Il s’agit d’une opportunité incroyable pour moi de me joindre à une organisation ayant connu du succès et qui mise sur un talent immense, ainsi que sur une base de partisans phénoménale, a affirmé Hynes. Ce club a de solides fondations, du groupe de propriétaires aux dirigeants et à tout le personnel. Je suis enthousiaste à l’idée de tenter d’améliorer cette équipe.»

«Je suis arrivé ce matin et j’ai eu une brève rencontre avec les joueurs. C’est important, puisqu’ils ont beaucoup de choses en tête en ce moment. Nous n’allons pas changer grand-chose pour l’instant, je veux qu’ils poursuivent leur routine habituelle, a ajouté Hynes. Ils réalisent que deux excellents entraîneurs ne sont plus ici. Mais nous devrons jouer ce soir avec énergie et compétitivité, retrouver notre mentalité et notre identité.»

Un choc

Tout comme son adjoint Kevin McCarthy, Laviolette a été remercié lundi. Les deux hommes ont totalisé 248 victoires depuis leur arrivée au Tennessee en 2014-2015, campagne durant laquelle le second d’entre eux a été candidat à l’obtention du trophée Jack-Adams.

«Évidemment, c’est un choc, a indiqué Matt Duchene. [Laviolette] est un entraîneur et un homme formidable. Nous nous sentons tous mal ici de ne pas avoir été en mesure de faire ce qu’il fallait pour avoir les résultats attendus. Mais nous n’avons pas le temps de baisser la tête. [...] Nous ne sommes pas si loin et il nous reste beaucoup de matchs à jouer. Ainsi, nous devons faire en sorte que ça compte.»

Pour sa part, Filip Forsberg avait de bons mots à l’endroit de son nouvel entraîneur. «C’est quelqu’un qui croit beaucoup à l’importance du travail, ce que nous devons tous faire, je crois. Ça va être excitant de jouer pour lui.»

- Avant leur match du jour contre les Bruins, les «Preds» occupaient le 11e rang de l’Association de l’Ouest avec un dossier de 19-15-7 bon pour 45 points. Ils n’avaient gagné qu’un seul de leurs cinq derniers affrontements.