Tennis

Coupe ATP: le Canada toujours en vie!

TVA Sports et Agence France-Presse

Publié | Mis à jour

Félix Auger-Aliassime et Denis Shapovalov ont vaincu Kevin Krawietz et Andreas Mies en deux manches de 6-3 et 7-6 (4) pour permettre au Canada de vaincre l'Allemagne 2-1, lundi à Brisbane, lors de son dernier duel de la phase de groupes de la Coupe ATP. 

Une défaite aurait mis fin à l'aventure des représentants de l'unifolié, eux qui avaient absolument besoin d'une victoire pour s'assurer de terminer au deuxième rang du groupe F et ainsi espérer d'accéder aux quarts de finale. 

Le sort du Canada repose désormais entre les mains des autres formations, qui disputeront eux aussi des matchs décisifs, mardi et mercredi. 

De nombreux critères doivent être remplis pour ne pas voir le Canada être éliminé de la Coupe ATP. Tout d'abord, la Croatie doit au moins remporter une rencontre face à l'Argentine, la Pologne doit absolument vaincre l'Autriche, la Russie doit battre la Norvège et l'Espagne doit remporter ses trois matchs contre le Japon. De plus, la France et l'Afrique du Sud doivent perdre l'un de leurs trois affrontements. 

Un match enlevant des jeunes Canadiens

Le match a plutôt bien commencé pour «Shapo» et Félix, eux qui ont réussi à s'emparer du service des 9e et 11e raquettes mondiales en double afin de mettre la main sur la première manche.  

Même si le Canada y est allé de jeux à couper le souffle au deuxième set, dont une frappe de Denis Shapovalov qui a tout juste frôlé les cheveux d'Auger-Aliassime avant de se transformer en coup gagnant, les Allemands ont augmenté leur jeu d'un cran afin de forcer la tenue du bris d'égalité. Les Canadiens ont toutefois ouvert la machine et n'ont jamais regardé derrière. 

Plus tôt dans la journée, Félix-Auger-Aliassime s’est incliné en deux manches de 6-1 et 6-4 devant Jan-Lennard Struff lors du premier match. 

L’Allemand de 29 ans, qui occupe le 35e rang mondial, n’a eu besoin que de 1 h 14 min pour venir à bout du Québécois. 

Auger-Aliassime a réussi sept as contre six pour son adversaire. Il a toutefois concédé trois jeux au service à Struff, qu’il rencontrait pour une première fois sur le circuit. 

Denis Shapovalov a par la suite créer l'égalité 1-1 en surprenant la septième raquette mondiale, Alexander Zverev. 

La 14e raquette mondiale a vaincu Zverev en deux manches identiques de 6-2. Il n’a eu besoin que de 70 minutes pour disposer de l’Allemand de 22 ans, qu’il n’avait battu qu’une seule fois en quatre rencontres. 

Le Canadien a brisé Zverev à quatre reprises et n’a concédé aucun jeu sur son service.  

Medvedev dompte Ruud et envoie la Russie en quarts

Le Russe Daniil Medvedev, 5e mondial, est venu à bout du jeune loup norvégien Casper Ruud (53e) en deux sets (6-3, 7-6 (6)), mardi à Perth, scellant ainsi la qualification de la Russie pour les quarts de finale de la Coupe ATP.

Karen Khachanov (17e) n'ayant fait qu'une bouchée de Viktor Durasovic (6-2, 6-1), la Russie s'est imposée devant la Norvège avant même le double.

Medvedev, a frappé 34 coups gagnants et 13 aces pour écarter le coriace Ruud, qui avait impressionné en battant précédemment deux anciens membres du top 10, le grand serveur américain John Isner (19e) puis l'Italien Fabio Fognini (12e).

«Le pointage ne reflète pas totalement le match parce que c'était vraiment serré et (Ruud) aurait aussi pu l'emporter», a commenté le finaliste des derniers Internationaux des États-Unis.

Medvedev s'est évertué à soigner ses montées au filet, concluant 14 de ses occasions sur 19 dans ce registre, face à l'étonnant Ruud qui s'entraîne à l'académie de Rafael Nadal et dont le N.1 mondial ne tarit pas d'éloges.

«Il jouait bien pendant la préparation d'avant-saison. Je l'ai vu se préparer à Majorque. Il s'entraînait dur», a affirmé Nadal pendant la Coupe ATP.

Ruud a fait son entrée dans le top 100 la saison passée et occupe le deuxième meilleur classement pour un Norvégien, derrière son père Christian Ruud, classé 39e au milieu des années 90.