Canadiens de Montréal

Transaction confirmée

Agence QMI

Publié | Mis à jour

Le nouvel attaquant du Canadien, Ilya Kovalchuk, tenait à porter son numéro fétiche, le 17, avec la formation montréalaise. 

Le Russe de 36 ans a marqué beaucoup de buts dans la Ligue nationale (LNH) avec ce chiffre sur son dos. L'ennui, c'est qu'à Montréal, il y a déjà un numéro 17: Brett Kulak. 

• À lire aussi: Un premier entraînement pour Kovalchuk 

• À lire aussi: Brett Kulak fait une fleur à Ilya Kovalchuk 

Comme on l'a appris samedi, le défenseur a gracieusement accepté de céder son numéro à son illustre nouveau coéquipier. 

Kovalchuk avait déclaré, à son arrivée en ville, qu'il avait grandement apprécié le geste et qu'il aurait «un petit cadeau» pour Kulak, qui portera désormais le 77. 

Or, la chaîne TVA Sports a confirmé, dimanche, que le cadeau était une montre Rolex. C'est d'ailleurs une sorte de norme dans la LNH: lorsqu'un joueur accepte, comme Kulak l'a fait, de laisser son numéro à un nouveau coéquipier, il reçoit souvent ce genre de cadeau en guise de remerciement. 

«Je lui ai offert un magnifique présent et je crois qu’il va se rappeler m’avoir donné le 17, a commenté, le sourire aux lèvres, le vétéran. Je porte le 17 à cause de Valeri Kharlamov, qui était le joueur favori de mon père, malheureusement décédé avant ma naissance. Il a participé à la Série du siècle de 1972 et fut l’un des plus grands joueurs de Russie.» 

«En prenant connaissance de la transaction, je n’ai pas trop songé à cela au départ, mais après, j’y ai repensé et je me suis dit qu’il allait probablement vouloir le 17 qu’il a porté toute sa carrière. Puis, [Nate] Thompson, qui lui avait parlé un peu, est venu me voir pour me demander si j’étais prêt à lui refiler mon numéro. J’ai répondu : certainement et je l’ai rencontré hier [samedi] avant le match. Il y avait beaucoup de sourires et il m’a dit qu’il appréciait beaucoup, a de son côté spécifié Kulak. Il est très généreux, c’est un beau geste. Il a toujours été parmi mes joueurs préférés, j’ai grandi en voyant ses matchs. C’est un marqueur d’élite, [...] il prend soin de lui et porte attention aux détails. C’est bien de l’avoir avec nous.» 

Le bonheur total 

De manière plus sérieuse, Kovalchuk a dit apprécier son nouvel environnement et le groupe de joueurs qu’il commence à côtoyer, estimant que le Canadien mise sur une formation jeune et énergique. 

«Évidemment, nous manquons plusieurs gars qui seront de retour après la pause du match des étoiles. Je me retrouve dans une ville de hockey et j’aime chaque seconde passée ici. Donc, je donnerai tout pour cette équipe.» 

Par ailleurs, l’entraîneur-chef Claude Julien a mentionné qu’une décision relative à la participation de Kovalchuk au match de lundi contre les Jets de Winnipeg sera prise ce jour-là.