Canadiens de Montréal

Découragement généralisé

Publié | Mis à jour

Artturi Lehkonen secouait sa tête avant d’offrir une réponse significative du niveau de découragement dans l’entourage du Canadien.

«Je penserai plus aux deux buts que j’ai manqués qu’à mes deux buts, a murmuré Lehkonen. C’est toujours encourageant quand tu marques, mais ça ne me réchauffe pas le cœur en ce moment. Nous avons encore perdu.»

Les Penguins ont triomphé du CH 3 à 2 en prolongation, samedi, au Centre Bell. Brandon Tanev a réussi le but vainqueur en bondissant sur un retour de Teddy Blueger.

Immédiatement après le jeu, Carey Price a regardé en direction des arbitres pour manifester son mécontentement. Price a tenté de plaider sa cause pour une interférence de Blueger. Après une consultation avec les arbitres à Toronto, Marc Joannette et Chris Rooney ont maintenu leur décision. But pour les Penguins et autre revers pour le Tricolore.

«Ce sont des décisions qui sont hors de notre contrôle, a dit le centre Max Domi. J’avais mon bâton près du sien. J’aurais dû gagner cette bataille. C’est un exemple des petits détails que nous devons mieux faire pour gagner.»

Price a refusé de rencontrer les journalistes après le match.

Le CH a poursuivi sa glissade en perdant un cinquième match d’affilée. L’excuse des nombreux blessés avec les Brendan Gallagher, Jonathan Drouin, Joel Armia et Paul Byron ne sera pas recevable pour cette rencontre. Les Penguins ont encore une fois trouvé un moyen de gagner malgré les pertes de Sidney Crosby, Jake Guentzel, Brian Dumoulin et Justin Schultz.

Pas de tour du chapeau

Auteur d’un deuxième doublé cette saison, Lehkonen a joué un fort match face aux Penguins. En troisième période, le Finlandais s’est retrouvé seul devant Matt Murray après un relais précis de Nate Thompson en infériorité numérique.

Il a tenté de le déjouer d’un tir entre les jambières, mais Murray n’a pas mordu. Lehkonen a aussi bousillé une chance de marquer dès les premières secondes de la prolongation.

Les petits détails auront encore une fois fait la différence entre une victoire et une défaite.

Sortie honnête de Price

Carey Price n’a pas signé la victoire, mais il a offert une chance de l’emporter à ses coéquipiers en bloquant 34 des 37 tirs des Penguins. Il n’y pouvait rien sur les buts de Zach Aston-Reese, Bryan Rust et Tanev. Le CH a encore une fois donné trop d’occasions de marquer de qualité à ses rivaux.

Du premier trio au dernier

Alex Galchenyuk patinait à l’aile gauche du premier trio avec Evgeni Malkin et Bryan Rust. Avec la blessure à Guentzel, Galchenyuk avait une occasion en or de grimper dans la hiérarchie des Penguins.

L’ancien du CH a joué 40 minutes au sein du premier trio. En troisième période, Mike Sullivan a misé sur Dominik Kahun à la place de l’ancien troisième choix au total au repêchage de 2012.

Avec Kahun, Malkin et Rust ont passé plus de temps en territoire adverse. Galchenyuk a terminé la rencontre à l’aile du quatrième trio, passant moins de dix minutes sur la glace.

Encore plus de 20 minutes

Claude Julien n’a pratiquement plus de munitions à l’attaque. Pour un troisième match d’affilée, Julien a offert un temps de jeu de plus de 20 minutes à Nick Suzuki.

L’Ontarien a inscrit un sommet personnel avec 21 min 52 s. Il a terminé la rencontre avec une passe et deux tirs au but. Il se retrouvait encore une fois en compagnie de Domi et Lehkonen.

Si Suzuki a encore répondu à l’appel, Jesperi Kotkaniemi et Ryan Poehling se cherchaient face à la bande à Malkin.