LNH

Quand les statistiques ne veulent rien dire

Publié | Mis à jour

Peu de gens peuvent se vanter d’avoir été le meilleur pointeur de la LHJMQ à 17 ans, d’avoir joué dans la LNH et d’avoir été le coéquipier de Mario Lemieux. Ramzi Abid le peut, lui.

Abid a joué 68 matchs dans la Ligue nationale de hockey, récoltant 30 points. Le Montréalais a aussi évolué dans la LHJMQ, où il a récolté 135 points en 1997-1998 avec les Saguenéens de Chicoutimi, un an avant de remporter la Coupe du Président avec les Sags. Il a aussi traîné ses bagages dans la Ligue américaine et en Europe, notamment en Suisse, en Autriche et en Russie.

Une carrière qui ne passera pas à l’histoire, mais Abid en est tout de même extrêmement fier, notamment en raison des rencontres qu’il a faites. En effet, il a eu le privilège de jouer avec Mario Lemieux et d’avoir Wayne Gretzky comme propriétaire lorsqu’il jouait pour les Coyotes de Phoenix : «J’ai été pas mal chanceux d’avoir pu côtoyer deux des meilleurs joueurs de l’histoire. Je me considère privilégié. C’est sûr que j’aurais aimé ça jouer 1000 matchs dans la Ligue nationale.»

Aujourd’hui, Abid redonne au monde du hockey, en étant entraîneur à l’Académie Joël Bouchard : «Je suis resté actif dans le monde du hockey et je transmets ma passion pour le hockey chaque jour. Je ne fais pas ça pour l’argent, je ne fais pas ça pour la gloire, c’est vraiment une passion de voir les jeunes évoluer chaque jour avec l’Académie. On est capable de faire une différence pour des milliers de jeunes par année... ça n’a pas de prix.»

Né d’un père tunisien et d’une mère écossaise, Abid n’était peut-être pas prédestiné à jouer au hockey. Pourtant, il est devenu un attaquant de puissance dans la LNH qui gravite encore dans l’univers du hockey, dans un rôle différent, mais dans une fonction tout aussi gratifiante.

Voyez le reportage dans la vidéo ci-dessus.