Canadiens de Montréal

Ilya Kovalchuk n'a qu'un seul objectif en tête

Publié | Mis à jour

Le Russe Ilya Kovalchuk débarque à Montréal en sachant exactement à quel objectif s’attaquer. 

L’ailier de 36 ans, acquis par les Canadiens vendredi alors que la formation compose avec de nombreuses blessures, est arrivé dans la métropole samedi. 

Si Kovalchuk a déjà été l’un des plus dangereux buteurs au monde, son récent passage avec les Kings de Los Angeles s’est mal terminé. Il n’a cependant pas voulu s’éterniser là-dessus lorsqu’il a rencontré les médias montréalais, peu après son arrivée en ville. 

«Je le prends comme un homme et je vais de l'avant, a-t-il mentionné. J'essaierai simplement d'apporter tout ce que je peux à cette équipe et l'aider à faire les séries.» 

Kovalchuk ne voulait pas que son passage dans la LNH se termine sur sa mauvaise expérience californienne et il voit donc son embauche par le CH comme un nouveau départ. 

Celui qui a aussi porté les couleurs des Thrashers d’Atlanta et des Devils du New Jersey s’est dit heureux de se joindre à l’une des six équipes originales. Il a aussi hâte à sa première rencontre avec les partisans montréalais. 

«Chaque fois que j’ai joué ici, je trouvais que c'était l'un des meilleurs amphithéâtre où jouer et j'ai hâte de sauter sur la glace», a-t-il admis. 

«Ce sera la première fois que je joue pour une équipe canadienne et c'est différent, on peut déjà le voir, a observé Kovalchuk. Je pense que nous n'avons jamais eu autant de gens des médias une seule fois, l'an passé.» 

Quant à son utilisation, le gros ailier a une bonne idée de ce qui l’attend. 

«Je pense qu'ils peuvent m'utiliser en avantage numérique, a-t-il souligné. Il y a beaucoup de blessés et on espère que les gars reviendront vite. Ils (les Canadiens) sont rapides, ils ont des petits joueurs qui volent sur la glace et beaucoup de jeunes, c'est très bien.» 

Kovalchuk, qui a salué les médias en français au début de son point de presse, est bien reçu à Montréal. Entre les appels de Nate Thompson et la présence de son ancien coéquipier Scott Mellanby dans l’état-major du club, le Russe a aussi vu le défenseur Brett Kulak lui céder son numéro 17. 

«Demain, j'aurai un petit cadeau pour lui, a révélé Kovalchuk. Je l'apprécie, ça signifie beaucoup pour moi quand un coéquipier peut faire ça.» 

Voyez son point de presse dans la vidéo ci-dessus.