Crédit : MARTIN ALARIE / JOURNAL DE MONTREAL /

LHJMQ

L'Armada sur une lancée

Publié | Mis à jour

L’Armada de Blainville-Boisbriand a inscrit quatre buts sur huit lancers au cours des neuf premières minutes de jeu et ce fut assez pour venir à bout des Remparts de Québec, vendredi, par la marque de 5-2 au Centre d’excellence Sports Rousseau.

Les Remparts n’auraient probablement pas pu connaître un pire départ que celui qu’ils ont connu vendredi. L’Armada a ouvert la marque dès la deuxième minute de jeu par l’entremise de Simon Pinard puis a ajouté trois buts sans réplique avant même qu’on ait pu atteindre la mi-période.

Les Diables rouges ont toutefois joué du meilleur hockey par la suite, se redonnant même espoir en inscrivant deux buts avant la fin de l’engagement pour réduire l’écart des locaux à deux buts après vingt minutes de jeu. L’un d’eux est provenu du bâton du jeune James Malatesta qui marquait dans un huitième match de suite. L’ailier de 16 ans compte maintenant 18 buts à sa fiche cette saison. C’était toutefois trop peu, trop tard. Pinard a cloué le cercueil des Remparts en complétant son tour du chapeau dans un filet désert, en fin de troisième.

«On n’a pas bien amorcé ce match-là. On a donné des surnombres et ils en ont profité. Ce n’est pas le début de match qu’on souhaitait, mais on a été résilient. On n’a pas abandonné et c’est une chose que j’ai aimée. C’est dommage parce qu’en deuxième période on a eu des bonnes chances, mais on n’a pas été capable de capitaliser», a mentionné Patrick Roy après le match, faisant notamment référence à une séquence lors de laquelle Nathan Gaucher a été frustré par le gardien Olivier Adam en échappée.

Richardson insatisfait

Dans le camp adverse, l’entraîneur de l’Armada Bruce Richardson appréciait les deux points récoltés au classement, mais pas la façon avec laquelle son équipe les a récoltés.

«On a joué dix bonnes minutes et ensuite on a commencé à vouloir jouer de finesse. On n’a pas joué le style de l’Armada et on leur a donné une chance de rester dans le match.

«C’est comme un gars dans la cour d’école qui donne une volée à un autre. Après, tu te sens confiant et un moment donné tu pognes ton homme. Ce soir, on a fait preuve d’excès de confiance et ça nous a joué des tours », a-t-il pesté, rendant crédit aux Remparts pour leur résilience.

La formation de Patrick Roy reprend l’action samedi après-midi à domicile dans le premier de deux matchs consécutifs face aux Olympiques de Gatineau.

L’attaquant russe de l’Armada de Blainville-Boisbriand Yaroslav Likhachev a été nommé l’attaquant du mois de décembre dans la LHJMQ, vendredi. En neuf matchs au cours du dernier mois, celui qui a été acquis l’été dernier des Olympiques de Gatineau a inscrit 14 points, dont neuf buts.

Avant le match de vendredi contre les Remparts, il comptait 36 points en 34 parties. L’an dernier, à sa première saison en Amérique du Nord, il avait conclu la campagne avec un maigre 24 points en 57 matchs. Yu Sato n’était pas en uniforme pour les Remparts lui qui s’apprête à représenter le Japon dans le cadre du Championnat mondial de hockey junior, division 2A, du 6 au 12 janvier à Vilnius en Lithuanie. La division 2A est en quelque sorte la quatrième en importance sur l’échiquier international. En plus du Japon et le pays hôte, la Lithuanie, la Grande-Bretagne, la Roumanie, la Serbie et l’Espagne prendront part au tournoi.

Gabriel Montreuil et Jacob Melanson, tous deux blessés, ainsi que Dylan Schives (laissé de côté) n’étaient également pas en uniforme pour les Remparts tandis que William Cyr, Blake Richardson et Tommy Bouchard (blessures), Justin Gosselin et Étienne Caron (laissés de côté) manquaient à l’appel pour l’Armada.