Canadiens de Montréal

Dale Weise n’y croyait presque plus

Publié | Mis à jour

Dale Weise ne s’en cache pas : l’attaquant de soutien est fort surpris d’avoir été rappelé par les Canadiens de Montréal mercredi.

«Pour être honnête, je ne pensais pas que ça allait arriver», a déclaré Weise à l’entraînement matinal, jeudi à Brossard avant un match à domicile contre le Lightning de Tampa Bay.

Après 27 matchs dans l’uniforme du Rocket de Laval cette saison, Weise s’amène en renfort en raison des nombreuses blessures au sein de l’effectif montréalais, incluant la récente commotion cérébrale subie par Brendan Gallagher.

«C’était bizarre de conduire cinq minutes au lieu d’une heure et demie pour me rendre à la patinoire. Je ne savais pas quoi faire de mon temps ce matin», a dit Weise, pince-sans-rire et visiblement marqué par la congestion routière vers Laval.

«J’étais surpris d’être rappelé. Ce n’est pas que je ne jouais pas bien ou que je ne méritais pas d’être ici, mais il y a eu beaucoup d’autres rappels.»

«À 31 ans, quand tu es renvoyé dans la Ligue américaine et y restes la moitié de l’année, tu ne sais vraiment pas quand tu vas revenir. Les équipes donnent une chance aux jeunes joueurs, c’est comme ça que ça fonctionne sur la planète hockey.»

Les Canadiens ont préféré les Ryan Poehling, Riley Barber, Charles Hudon et Lukas Vejdemo avant de se rabattre sur Weise, un des favoris des partisans montréalais lors des éliminatoires des printemps 2014 et 2015, mais pratiquement invisible depuis son retour au Québec dans le cadre d’une transaction avec les Flyers de Philadelphie la saison dernière.

Le Manitobain n’a récolté aucun point en neuf matchs avec le CH en 2019 et s’est contenté de trois buts et quatre aides chez le Rocket en 2019-2020.

Weise occupe 2,35 millions $ sur la masse salariale des Canadiens, à la dernière année de son contrat de quatre campagnes signé avec les Flyers en 2016.