Crédit : AFP

NFL

Grand ménage dans la NFL

Agence QMI

Publié | Mis à jour

Comme c’est le cas chaque année, plusieurs équipes de la NFL n’ayant pas répondu aux attentes sur le terrain ont sorti le couperet au lendemain de la fin du calendrier régulier, lundi.    

Ainsi, les Giants de New York ont montré la porte de sortie à leur entraîneur-chef Pat Shurmur après une campagne désastreuse au cours de laquelle ils ont conservé un dossier de 4-12. En fait, Shurmur n’a récolté que neuf victoires pendant ses deux années à la barre de l’équipe. Sa fiche en carrière dans la NFL est de 19-46, lui qui a dirigé les Browns de Cleveland en 2011 et 2012.    

La formation de la Grosse Pomme misera donc sur un troisième pilote en cinq ans en 2020. Par ailleurs, le directeur général Dave Gettleman demeurera en poste, tel que décidé par le président John Mara et le président et chef de la direction Steve Tisch.

«Steve et moi-même avons eu des discussions élaborées concernant les Giants. [...] Les trois dernières saisons ont été extrêmement décevantes pour notre concession et nos partisans. Pat a connu du succès auparavant et est très respecté au sein de la NFL, et il n’est pas responsable de nos ennuis. Cependant, nous avons conclu qu’il fallait repartir à zéro avec le personnel d’instructeurs. Nous apprécions ce que Pat a fait pour cette équipe. C’est un homme de caractère et la formation a agi ici avec fierté et professionnalisme», a affirmé Mara dans un communiqué.

Le président écope

Du côté des Redskins de Washington, c’est le président Bruce Allen qui a été limogé au terme d’une saison atroce, le club de la capitale américaine amassant seulement trois gains et terminant au dernier rang de la section Est de l’Association nationale.

Allen travaillait au sein de l’organisation depuis 2010 et a assumé diverses fonctions, dont celle de directeur général.

«Comme le pense notre groupe de partisans passionnés, je reconnais que nous n’avons pas atteint les haut standards auxquels les équipes précédentes des Redskins et leurs joueurs et instructeurs nous ont habitués», a déclaré le propriétaire Dan Snyder dans un communiqué.

Par ailleurs, d’après le réseau NBC Sports, l’ancien entraîneur-chef des Panthers de la Caroline Ron Rivera pourrait diriger à Washington. Congédié par son ex-employeur en décembre, l’homme de 57 ans devait rencontrer la haute direction des Redskins en journée.

Le doute plane à Dallas

Chez les Cowboys de Dallas, de nombreux observateurs s’attendent au départ de l’entraîneur-chef Jason Garrett après l’exclusion des éliminatoires de la formation texane et de quelques commentaires du propriétaire Jerry Jones.

D’ailleurs, Garrett a précisé à la chaîne radiophonique 105,3 The Fan qu’il devait s’entretenir avec Jones au cours de la journée, à la suite de sa réunion avec les joueurs. «Nous aurons une bonne rencontre et on verra ce qui arrivera», a souligné le principal intéressé qui risque de ne pas voir son contrat renouvelé.

L’ex-quart arrière a présenté un dossier de 85-67 en neuf ans à Dallas et a récolté deux victoires en cinq matchs d’après-saison.

Une attaque différente à Miami

Les Dolphins de Miami se sont départis de leur coordonnateur à l’attaque, Chad O’Shea, ainsi que deux autres entraîneurs adjoints.

L’offensive des Dolphins a connu plusieurs ratés au courant de la saison et elle a terminé au 27e rang de la NFL lors de la dernière saison.

Pressentie comme l’une des équipes qui pourraient repêcher un quart-arrière rapidement au prochain repêchage, la formation offensive des Dolphins pourrait avoir une identité bien différente lors de la première semaine d’activités de la prochaine saison.