Boxe

Quelle est la suite pour Jean Pascal?

Mathieu Boulay

Publié | Mis à jour

Avec sa victoire à l’arraché contre Badou Jack samedi soir à Atlanta, Jean Pascal a conservé son titre WBA, mais il a aussi ajouté le titre Argent du WBC autour de sa taille. Quelle est la suite des choses pour lui? 

«Je vais m’asseoir avec mon conseiller Greg Leon et mon entraîneur Stéphan Larouche pour regarder la suite des choses, a indiqué Jean Pascal (36-5-1, 20 K.-O.) lors d’un point de presse tenu dans son vestiaire. Comme vous le savez, je ne refuse aucun combat.»  

Il aura plusieurs propositions sur la table. La première qui vient en tête est un combat revanche avec Marcus Browne. Un deuxième choc contre Badou Jack (22-3-3, 13 K.-O.)? C’est loin d’être assuré. 

Au cours des dernières semaines, plusieurs rumeurs ont circulé selon lesquelles il aimerait grimper chez les lourds-légers pour la suite de sa carrière. La coupe de poids chez les mi-lourds serait de plus en plus ardue pour le Suédois. De plus, il devra se trouver un nouvel entraîneur alors que Lou Del Valle a annoncé qu’il mettrait fin à son association avec le boxeur après le duel contre Pascal. 

Avec le titre WBC argent en poche, il devient le premier aspirant d’Artur Beterbiev. Les amateurs québécois rêveraient à un combat d’unification entre les deux boxeurs. Toutefois, Pascal ne se jettera pas dans la gueule du loup. Il faudra que l’offre soit très alléchante pour qu’il monte sur le ring avec un dur cogneur comme Beterbiev. 

Du repos 

Pascal prendra maintenant quelques semaines de vacances de repos. Il faut penser qu’il renouera avec l’action à la fin de la première moitié de 2020. 

«Je lui souhaite un beau et long repos, a indiqué l’entraîneur du champion, Stéphan Larouche. Des combats, comme celui contre Jack, viennent te chercher beaucoup dans ton corps.» 

«Par exemple, Sergey Kovalev s’est battu deux mois après sa victoire en Russie et il n’a pas été capable de livrer une bonne performance contre Canelo Alvarez. Ton corps a besoin d’un gros repos.» 

«Un bon deux ou trois mois. Son prochain combat sera assez loin.» 

Au cours des deux dernières années, Pascal a adopté de bonnes habitudes, dont celle de revenir au gymnase seulement après quelques semaines de repos. On peut s’attendre à la même chose dans ce cas-ci. Lorsqu’il reviendra, les entraînements seront légers. 

«Il fait les choses correctement, a ajouté Larouche. Il a le style de vie d’un athlète de cet âge-là. Il sait qu’il ne peut plus se permettre ce qu’il faisait dans le temps.» 

Un exploit sur la route 

Jean Pascal a été en mesure de réaliser plusieurs exploits de taille en 2019. Tout d’abord, il est redevenu champion du monde contre toute attente. Puis, il a conservé sa couronne grâce à une victoire remportée par sa détermination contre Badou Jack. 

Il l’a fait en remportant deux victoires sur la route. Il faut le faire. Du grand Jean Pascal. 

«Il y croit tellement, a souligné Larouche. On peut se fier sur lui. Lorsque les caméras s’allument, il aime cela et donne un spectacle.»