Crédit : AFP

NFL

Les «Pats» perdent bien plus que le match

Agence QMI

Publié | Mis à jour

En baissant pavillon 27 à 24 contre les Dolphins de Miami dimanche, les Patriots de la Nouvelle-Angleterre ont raté l’occasion de passer directement en demi-finale d’association.

Les «Pats» auraient pu bénéficier d’une semaine de congé si les Chiefs de Kansas City avaient perdu, mais ceux-ci ont plutôt défait les Chargers de Los Angeles 31 à 21. C’est donc dire que la troupe de Bill Belichick disputera les «Wild Card» pour une première fois depuis la campagne 2009.

Le Patriots ont tiré de l’arrière pour une grande majorité de la rencontre, mais une passe de touché de Tom Brady à James White dans les dernières minutes de la partie a permis aux favoris de la foule de prendre les devants 24 à 21.

Il restait cependant trop de temps au tableau indicateur et les Dolphins ont inscrit un majeur dans la dernière minute de jeu. C’est l’ailier rapproché Mike Gesicki qui a attrapé un relais de Ryan Fitzpatrick dans la zone payante.

De son côté, Brady a connu un match mi-figue, mi-raisin. Il a complété 55% de ses passes pour 221 verges de gains et deux majeurs. Il s’est ainsi emparé du deuxième rang de l’histoire de la NFL pour les passes de touché. Il a également été victime d’une interception pour un majeur, une première pour lui depuis 2017.

Une remontée payante pour les Packers

À Detroit, les Packers ont comblé un déficit de 14 points en deuxième demie afin de vaincre les Lions 23 à 20 et de s’assurer d’être en congé pour la première semaine des éliminatoires.

Aaron Rodgers a lancé deux passes de touché, tandis que Mason Crosby a réussi deux placements, dont un de 33 verges en fin de match. Le porteur de ballon Aaron Jones a aussi eu son mot à dire dans ce gain, lui qui a amassé 100 verges en 25 courses.

La victoire des Packers fait plus mal aux Saints de La Nouvelle-Orléans qu’aux Lions. En effet, l’équipe de Sean Payton espérait un revers de la formation du Wisconsin pour éviter un match de «Wild Card».

Ceux-ci ont écrasé les Panthers de la Caroline au compte de 42 à 10. Drew Brees a sonné la charge avec 19 passes réussies sur 30 tentatives et a trouvé trois de ses receveurs dans la zone des buts. Le porteur de ballon Alvin Kamara a quant à lui franchi la ligne des buts à deux reprises.

Chez les Panthers, Christian McCaffrey a amassé 26 verges au sol et 72 verges via les airs, ce qui lui a permis de devenir le troisième joueur de l’histoire à obtenir 1000 verges au sol et 1000 verges via les airs en une saison.

Dans les autres matchs

À Cincinnati, les Browns ont mis fin à leur saison de misère avec une défaite de 33 à 23 face à la pire formation de la NFL, les Bengals.

À Minneapolis, un placement de 22 verges d’Eddy Pineiro dans les dernières secondes a donné une victoire de 21 à 19 aux Bears de Chicago sur les Vikings du Minnesota.

À Buffalo, les Jets de New York ont profité de l’absence de plusieurs partants du côté des Bills pour signer un gain de 13 à 6.

À Tampa Bay, Jameis Winston est devenu le huitième quart-arrière de l’histoire de la NFL à amasser 5000 verges de gains ou plus en une saison. Cela n’a pas empêché ses Buccaneers de perdre 28 à 22 en prolongation contre les Falcons d’Atlanta.