Boxe

Jean Pascal est prêt

Publié | Mis à jour

Jean Pascal et Badou Jack ont toujours été des athlètes disciplinés. Ce ne fut donc pas une surprise de les voir respecter la limite de 175 lb, vendredi après-midi, lors de la pesée officielle du gala organisé par Mayweather Promotions.

Pascal a affiché un poids de 174,8 lb alors que son aspirant a fait osciller la balance à 174,6 lb. Donc, tout est en ordre pour le combat de championnat du monde WBA des mi-lourds.

Par contre, on a eu droit à une des pesées les plus longues et les plus mal organisées de l’histoire. Un nom est à l’origine de cet événement qui aura duré plus de deux heures: Gervonta Davis.

Le protégé de Floyd Mayweather a eu un problème important avec sa coupe de poids. Voyant qu’il était bien au-dessus de la limite de 135 lb, son promoteur a tout fait pour étirer le temps pour aider son boxeur.

On a eu droit à tous les trucs possibles lors de cet événement présenté au Compound qui est habituellement une boîte de nuit réputée d’Atlanta. Tout d’abord, il y a eu des prestations de deux chanteurs de rap. Puis, au lieu de commencer par les trois combats principaux du gala de samedi, les organisateurs ont décidé de faire les pesées de tous les combats de la sous-carte.

Un calme olympien

Résultat des courses? Jean Pascal a monté sur le pèse-personne à 15h30 au lieu de 14h15. Toutefois, le Québécois a affiché le calme d’un champion qui en a vu d’autres au cours de sa carrière.

«Je ne pouvais pas boire parce que je devais me peser avant, a expliqué Pascal. J’ai dû prendre mon mal en patience. Je suis un vétéran et j’ai de l’expérience. Je me suis mis dans mon coin et j’ai attendu le moment.

Je ne veux pas me laisser distraire par ce type de chose. Je suis demeuré concentré.»

Pascal a eu droit à des huées de la part des amateurs. On a senti qu’il était allumé par cet accueil. Comme un «méchant» à la WWE.

«Je ne suis pas dans mon pays. Je suis dans celui de l’Oncle Sam, a ajouté Pascal. C’est moi dans le champion, mais je suis le négligé. J’ai encore toutes les “odds” contre moi.»

De la bousculade

On n’était pas au bout de nos peines. Gervonta Davis s’est finalement pointé le bout du nez sur le pèse-personne pour son combat contre Yuriorkis Gamboa. Pendant que le Cubain respectait la limite de 135 lb, l’Américain a fait osciller la balance à 136,2, soit 1,2 lb de trop.

Lors du face-à-face qui a été présenté sur une scène remplie par des proches des deux boxeurs, Davis s’est permis de pousser son adversaire avec ses deux mains. Il n’en fallait pas plus pour qu’une mêlée éclate.

Par chance, des policiers et des agents de sécurité sont rapidement intervenus pour ne pas que la situation dégénère. C’est une conclusion à laquelle on pouvait s’attendre surtout que Davis monte sur le ring dans sa ville natale.

Avec le talent, il n’a pas besoin de ce vaudeville pour vendre des billets ou pour attirer les amateurs devant leurs écrans de télévision.

Prédiction

Il est l’heure de se mouiller. Je vois Jean Pascal remporter une guerre de 12 rounds contre Badou Jack.

On a deux vétérans dans le ring. Deux coeurs de lion. Ils ne voudront pas laisser un pouce à l’adversaire. La gestion de leurs énergies sera une clé importante dans le résultat final.

Je sens que Pascal est en grande forme. Il est dans le gymnase depuis plusieurs mois et il s’est entraîné comme un champion. Il n’a pas fait les coins ronds à San Juan en compagnie de son entraîneur Stéphane Larouche.

Pascal a mentionné à qui voulait l’entendre qu’il était prêt pour une guerre. Il faut le croire et il laissera tout dans le ring du State Farm Arena contre Jack. Il conservera son titre régulier WBA des mi-lourds avec une victoire par décision partagée.