Boxe

«Si on ne s’essaie pas, on ne gagne pas»

Publié | Mis à jour

Le Québécois Steven Butler (28-2-1, 24 K.-O.) a peut-être été vaincu par le champion de la WBA des poids moyens, Ryota Murata (16-2, 13 K.-O.), mais son promoteur Camille Estephan est encouragé par ce que lui a démontré son boxeur.

«Si on ne s’essaie pas, on ne gagne pas, a souligné Estephan, président de Eye of the Tiger Management, à TVA Sports après le combat. Ou bien on perd, ou bien on apprend. Ce soir, je suis certain qu’on a appris. 

«On a eu une défaite contre (Brandon) Cook (NDLR : en janvier 2017), qui nous a fait avancer énormément. Cette défaite va nous faire avancer beaucoup plus encore parce que c’est un des meilleurs poids moyens au monde. Et c’était proche. C’est vrai qu’on a été «knocké», mais on n’allait pas au Japon pour faire une décision. Ça prenait un knockout d’un bord ou de l’autre. C’est allé de l’autre bord, mais c’est passé proche.»

Même s’il a perdu par K.-O. technique, Butler a vécu l’expérience d’un grand combat international; un outil qui pourrait s’avérer inestimable.

«L’énorme combat qu’il avait devant lui, avec 200 médias, 18 000 fans, 20 millions de personnes à la télévision, c’est beaucoup de pression, a confié Estephan. Avoir appris à gérer cette pression est énorme. C’est une chose majeure qu’il a apprise. Quand tu as les nerfs qui sont un peu serrés en raison de ça, tu as un peu moins d’énergie et ça te gruge rapidement. Maintenant, il va avoir passé cette importante étape.»

Et pour Estephan, la suite des choses est claire.

«Il faut le garder actif, a-t-il indiqué. On doit bâtir là-dessus. On a appris certaines choses sur Steven que lui-même a apprises sur lui. Je suis très encouragé. Les gens vont penser que je suis fou, (car) mon gars a perdu ce soir. Je sais ce que ça prend pour l’amener à battre un gars comme Murata un jour. Steven est très puissant, il est très fort physiquement, il a du cœur. On va revenir plus fort.»

À voir dans la vidéo ci-dessus.