Impact de Montréal

Une question d’émotions pour Piette

Publié | Mis à jour

En gagnant le Championnat canadien avec l’Impact de Montréal en septembre, Samuel Piette a vécu des émotions qu’il n’avait encore jamais ressenties depuis le début de sa carrière au soccer.

«J’ai réalisé que ces émotions-là, je ne pourrais peut-être pas les vivre ailleurs, a-t-il indiqué, au moment de commenter sa prolongation de contrat avec le club montréalais, mercredi. Je pense que si j’avais gagné un Championnat canadien avec Toronto, Vancouver ou à une autre place, je n’aurais pas eu ce même sentiment, étant donné qu’ici, c’est chez moi.»

Véritable ambassadeur pour le développement du soccer au Québec, Piette embrasse également ce rôle en portant les couleurs de l’Impact.

«Ça fait partie de mes responsabilités, a-t-il tranché. En étant encore un jeune joueur qui vient de la région de Montréal, de Le Gardeur plus précisément, je pense que ça donne l’exemple aux plus jeunes que tu n’as pas besoin d’être un Européen ou de venir de l’Amérique du Sud pour percer et jouer au niveau professionnel.»

«Si, simplement en jouant et en étant présent sur le terrain, je peux donner de la motivation aux jeunes, je pense que mon boulot est accompli. Si je peux aider les plus jeunes et leur donner une lueur d’espoir, c’est tant mieux.»

Le prochain capitaine?

À ce niveau, Piette dit qu’il n’est pas rare pour lui de recevoir des messages de jeunes ou encore des témoignages de parents expliquant qu’il est une figure d’inspiration.

«C’est possible qu’un petit garçon de Montréal devienne professionnel, voire capitaine ou un joueur important au sein du club», a ajouté Piette.

À propos du rôle de capitaine chez l’Impact, le Québécois n’a lui-même jamais semblé en aussi bonne position d’accéder à ce poste après le départ, tôt ou tard, d’Ignacio «Nacho» Piatti.

«Pour moi, c’est "Nacho", le capitaine, a toutefois noté Piette. Tant et aussi longtemps qu’il va être ici, ça va être lui.»