Canadiens de Montréal

Le prochain auxiliaire de Carey Price?

Publié | Mis à jour

Le gardien des Blackhawks de Chicago Corey Crawford sera sans contrat à la fin de la présente saison. Se trouvera-t-il sous d’autres cieux d’ici là?

Le club de l’Illinois a adopté un virage jeunesse et compte déjà Robin Lehner (7-6-4, efficacité de ,924%) dans ses rangs. Les ententes de ces deux gardiens ont un impact de 11 millions $ sur la masse salariale d’une équipe qui ne dispose que d’un coussin de 2,1 M$ pour manœuvrer.

Voyez l'intervention de Louis Jean, Renaud Lavoie et Michel Bergeron dans la vidéo, ci-dessus.

Si le directeur général Stan Bowman souhaite se départir du portier de Châteauguay, ce dernier devra renoncer à sa clause de non-mouvement et fournir une liste de 10 formations auxquelles il accepterait d’être échangé.

«Moi j’ai l’impression qu’il peut intéresser des équipes dans la Ligue nationale. Surtout en raison des blessures avant la date limite des transactions, a indiqué le journaliste Renaud Lavoie, mercredi, à TVA Sports.

«L’Avalanche du Colorado a des incertitudes devant le filet. Il y a d’autres équipes et Crawford sait gagner. Ce serait peut-être une façon pour lui de décrocher un bon contrat l’an prochain.»

L’analyste de TVA Sports Michel Bergeron croit que le vétéran pourrait aider une organisation dans un rôle limité.

«Pour moi Crawford a été le gardien le plus sous-estimé de la LNH. Tous les ans, aux Olympiques ou à la Coupe du monde, on mentionnait Crawford sur le bout des lèvres.

«Je serais d’accord qu’une équipe lui accorde un contrat à titre de gardien numéro 2.»

Montréal, une destination possible?

Selon Bergeron, Montréal serait la destination idéale pour le Québécois de 34 ans.

«Je le verrais terminer (sa carrière) comme substitut de Carey Price pendant le développement du jeune Cayden Primeau (à Laval).

«Un contrat comme Keith Kinkaid. Un an et 1,75 million.»

Renaud Lavoie n’écarte pas ce scénario.

«L’idée de Michel n’est pas mauvaise. Il ne faut pas que tu lui donnes un gros contrat. On parle d’un an ou peut-être deux à un maximum de 2 millions par saison.

«Perd-il souvent au Centre Bell? Il ne perd jamais! Il domine à domicile. Ce n’est pas une idée folle, mais il devra accepter (l'offre des Canadiens).»

De plus, Crawford connait bien l’instructeur des gardiens Stéphane Waite, qui œuvrait à Chicago avant de se joindre au Tricolore, tout comme le directeur général Marc Bergevin.