JiC

Pas besoin de détester Badou Jack

Publié | Mis à jour

Le Québécois Jean Pascal défendra son titre WBA des mi-lourds contre le Suédois Badou Jack, le 28 décembre à Atlanta et contrairement à plusieurs de ses combats dans le passé, il n’entrera pas dans le ring avec la haine dans le cœur.

Pascal a souvent entretenu des relations très houleuses avec certains de ses rivaux au cours de sa carrière. Sa rivalité avec Bernard Hopkins a marqué l’histoire de la boxe québécoise, sans parler de celle qu’il a entretenue avec le Russe Sergey Kovalev. Il ne portait pas son dernier rival, l’Américain Marcus Browne, dans son cœur non plus.

Dans le cas du bon Jack, un gaillard sérieux et plutôt respectueux, c’est différent.

«Je n'ai pas besoin de le détester, Badou Jack, c'est un chic type, un gentleman, un guerrier dans le ring tout comme moi, contrairement à Marcus Browne, qui n'avait pas un comportement de champion, hors du ring et à l'intérieur du ring, a-t-il indiqué, mardi, en entrevue à "JiC". C'était beaucoup plus facile de le détester. Avec l'expérience que j'ai, rendu à mon âge, je n'ai pas besoin de détester mon adversaire pour avoir un bon plan de match.»

Un solide plan de match, c’est bien ce qu’il faudra au boxeur de 37 ans, puisque Jack est un pugiliste qui peut tout faire. Il avait notamment donné pas mal de trouble au Québécois Adonis Stevenson lors d’un combat tenu en mai 2018.

«Badou Jack n'est pas un boxeur extraordinaire, il n'a pas une force de frappe à la (Sergey) Kovalev, il n'a pas une vitesse à la Marcus Browne ou Roy Jones, mais par contre, il fait tout bien», a expliqué Pascal. Il est bien techniquement, il a une bonne force de frappe, une bonne vitesse, mais rien d'exceptionnel.»

«C'est un boxeur qui est solide techniquement, et défensivement, et ce sera important pour moi d'être bien préparé pour relever ce défi», a-t-il ajouté.

«Canelo» dans le viseur?

La décision du célèbre boxeur mexicain Saul «Canelo» Alvarez de laisser vacant le titre WBO des mi-lourds qu’il a enlevé à Sergey Kovalev il y a un peu plus d’un mois a résonné jusqu’au camp d’entraînement de Pascal.

Le Québécois se voyait bien affronter «Canelo» dans un duel qui aurait sans doute été très médiatisé et lucratif.

«Je l'ai appris pendant que je m'entraînais dans le gym, c'est sûr que je trouve ça plate de mon côté, mais par contre c'est une belle opportunité pour moi d'aller chercher un autre titre, a nuancé Pascal. Alors je ne m'en fais pas trop. Canelo, c'était possible, mais moi je me concentrais sur Badou Jack. Peut-être que dans un avenir éloigné ou rapproché, il pourrait y avoir un combat entre moi et lui, mais pour l'instant, toute ma concentration est sur Badou Jack.»

Voyez l’entrevue complète dans la vidéo ci-dessus.