Canadiens de Montréal

Max Domi: «Zéro négociation»

Publié | Mis à jour

L’attaquant des Canadiens de Montréal Max Domi écoule en 2019-2020 la dernière année de son contrat de deux ans et pourrait devenir un joueur autonome avec compensation le 1er juillet prochain.  

Malgré une actuelle saison en dents de scie, Domi fait partie du noyau du Bleu-Blanc-Rouge. Pourtant, les négociations pour une prolongation de contrat ne se sont toujours pas amorcées, selon le journaliste de la chaîne TVA Sports Louis Jean.    

 «C’est certain (qu’on veut le garder), a analysé Jean, mardi matin, lors de l’émission Les Partants sur les ondes de la chaîne TVA Sports. On a assez un manque de talent, un manque de profondeur. Je pense que dans la réponse de Marc Bergevin, ce qu’on comprend, c’est qu’on se pose des questions sur les tendances. Est-ce que Max Domi est le joueur de l’année passée ou celui de cette année, qui est tantôt bon, tantôt absent, tantôt "pas là pantoute"?  

«C’est ça le défi pour toute équipe, pour tout directeur général de trouver une façon de bien évaluer son joueur pour que tu lui donnes le bon contrat qui cadre avec le joueur.» 

Comme dans toute négociation, le salaire accordé à l'athlète est un point central. Toutefois, le nombre d’années assorties au contrat semble plus important. 

«Je pense que la vraie question est le nombre d’années, a confié Jean. C’est là où ça peut vraiment achopper dans les négociations. Les comparables, je n’ai pas parlé à Pat Brisson spécifiquement de ça. Tout ce que je sais, c’est que la dernière fois que j’ai parlé à Pat Brisson, c’est qu’il y a eu zéro négociation.  

«On n’a pas parlé du tout, pas une fois, de contrat ou de prolongation de contrat. Et je ne pense pas que ça ait changé. Je pense que les Canadiens sont en train d’observer ce qui se passe avec Max Domi. Même chose avec son agent. J’ai vraiment l’impression que ça va aller à la fin de la saison.» 

L’été 2019 a donné droit à un suspense entourant les contrats accordés aux joueurs autonomes avec compensation. Il y a eu Mitch Marner, Matthew Tkachuk, Patrik Laine, Zach Werenski, Charlie McAvoy, Brayden Point, entre autres. Ils ont tous accepté leur nouveau pacte un peu avant ou pendant le camp d’entraînement. Est-ce que le cas de Max Domi sera similaire? 

«Ce qui va devenir intéressant est, est-ce qu’il veut cinq ou six ans?, s’est questionné Jean. Est-ce que les Canadiens sont prêts à lui donner cinq ou six ans? Ou on n’est pas assez convaincu? On veut le garder, c’est sûr. Mais on veut vraiment savoir (qui il est).» 

En 33 rencontres cette saison, Domi a amassé 20 points, dont six buts, en 33 duels.  

À voir dans la vidéo ci-dessus où Louis Jean discute également des dossiers Alexander Romanov, Taylor Hall, entre autres.