JiC

Steven Butler ne laisse rien au hasard

Publié | Mis à jour

Le boxeur québécois Steven Butler disputera le combat le plus important de sa carrière, le 23 décembre au Japon et jusqu’ici, rien n’est laissé au hasard dans sa préparation.

Le Montréalais de 24 ans tentera de ravir la ceinture WBA des poids moyens au Japonais Ryota Murata, qui boxera devant son public au Yokohama Arena.

Arrivés depuis quelques jours chez les Nippons, Butler et son équipe commencent à avoir hâte de passer aux choses sérieuses.

«On est fébriles à une semaine du combat, on a hâte», a déclaré le pugiliste, lundi, en entrevue à «JiC».

Avec une différence de 14 heures entre le Japon et le Québec, le décalage horaire était sans doute le premier élément à gérer pour Butler, qui assure cependant que de ce côté, tout va «super bien».

«On est là depuis plus d'une semaine alors on a pu s'habituer rapidement, surtout qu'on n’a tourné aucun coin rond, on a engagé du monde spécialisé dans le décalage horaire et on a suivi à la lettre tout ce qu'il y avait à faire», a-t-il expliqué.

Afin d’être au faîte de sa forme le 23, Butler ne néglige rien. Ainsi, le boxeur se soumet à toute sorte de traitements durant sa préparation, que ce soit la cryothérapie ou encore, des visites au spa.

Il porte également, à l’occasion, une paire de pantalons spéciaux qui permettent à ses jambes de mieux récupérer après un travail intense.

«C'est un combat où j'aurai besoin de mes jambes, ce fut un camp où on a pratiqué et fatigué mes jambes», a-t-il expliqué.

Enfin, pour ne pas trop déroger des habitudes alimentaires du boxeur, le clan Butler a développé un partenariat avec un restaurant japonais qui lui prépare ce dont il a besoin.

«Ils sont vraiment là pour m’encourager, même s’ils sont japonais, ils souhaitent que je remporte le combat, a souligné Butler. J’ai mes commandes spéciales et je suis capable de suivre mes diètes comme si j’étais à Montréal.»

Ce combat sera un gros événement au Japon. Murata est populaire chez lui et après tout, ce sera un duel de championnat du monde. Lundi encore, il y avait une conférence de presse impliquant les deux boxeurs et c’était la frénésie.

«Il y avait plus de 80 médias, a précisé Butler. C'est gros, mais on "deale" bien avec, on était prêt pour ça et tout se déroule comme prévu.»

Voyez l’entrevue complète dans la vidéo ci-dessus.