LHJMQ

«Il n'y avait pas de prix pour l'obtenir»

Richard Boutin

Publié | Mis à jour

Acquis des Saguenéens dans la transaction qui a envoyé Félix Bibeau, Anthony Pagliarulo et un choix de 2e ronde en 2020 à Chicoutimi, Théo Rochette a eu droit à une visite de son nouvel environnement de travail, dimanche. Les choix de 1re ronde de 2020 et 2021 ont été retournés aux Saguenéens. 

«Je suis vraiment content, a-t-il affirmé. Il s’agit d’une belle opportunité qui se présente à moi. Mon rôle sera plus important qu’à Chicoutimi. Les Remparts veulent bâtir au cours des deux prochaines années autour de moi, James Malatesta et les autres jeunes. J’ai hâte de rencontrer mes coéquipiers et de disputer mon premier match.»  

Rochette avait discuté avec son agent de la possibilité de demander une transaction. 

«Parce que les Saguenéens visent la Coupe du Président, que des joueurs d’expérience allaient s’ajouter et que c’est mon année de repêchage, on a discuté de l’option de quitter compte tenu que mon temps de jeu allait être réduit, a raconté le choix de 1re ronde (7e au total) des Sags en 2018. Après réflexion, on avait décidé de rester à Chicoutimi. Une semaine plus tard, Yanick Jean nous a prévenus qu’il avait une offre de Québec. J’ai alors décidé de lever ma clause de non-échange. Ma réponse aurait peut-être été différente si ça avait été une autre équipe que les Remparts. En plus d’obtenir un rôle plus important, c’est avantageux sur le plan familial de me retrouver à Québec. Mes grands-parents habitent toujours à Donnacona où je suis né. Mon grand-père est mon plus grand partisan et je suis content qu’il puisse avoir l’occasion de me voir jouer plus souvent.» 

Reconstruction 

Patrick Roy est comblé par la venue de Rochette. «Il n’y avait pas de prix pour obtenir ce genre de joueur, a déclaré l’entraîneur-chef et directeur gérant des Diables rouges. Théo est un joueur électrisant avec de grandes habiletés qui est le fun à regarder jouer. On avait besoin d’un centre numéro un pour jouer en compagnie de James Malatesta. Il sera un élément important de notre reconstruction.» 

«Il aura un impact dès le début, de poursuivre Roy. Est-ce qu’il métamorphosera notre équipe ? Ça va dépendre de qui on va ajouter. C’est un joueur qui excelle en avantage numérique et qui sera capable éventuellement d’évoluer en désavantage numérique. J’ai eu une excellente conversation avec la famille. Théo veut jouer un rôle important et il fera partie des éléments pour nous amener au prochain niveau.» 

Terrassé par une mononucléose qui lui a fait rater 12 parties en début de saison, Rochette estime qu’il n’est pas encore à 100 pour cent. «Ce fut difficile et je ne suis pas satisfait de ma première moitié de saison, a souligné l’auteur de 16 points en 19 parties. Ça va beaucoup mieux, mais je suis plus faible qu’à l’habitude à certains moments. Je ne suis pas encore à 100 pour cent.»