Canadiens de Montréal

Revoilà «Ti-Paul»!

Publié | Mis à jour

Signe que Paul Byron s’approche d’un retour au jeu, l’ailier patinait au sein du quatrième trio. En matinée, il était encore trop tôt pour prédire s’il était prêt à affronter les Red Wings.

Comme à l’habitude, même s’il s’agit d’un joueur de soutien de retour d’une blessure, Claude Julien a caché ses cartes en ne voulant surtout pas mettre la charrue devant les bœufs à 30 heures du duel contre le club occupant le fond de la cave de la LNH.

«Ti-Paul» patinait avec aisance comme un régulier au sein de l’unité pilotée par Nate Thompson et complétée par Riley Barber. «Nous verrons ce qui va se passer. C’est son premier entraînement avec l’équipe, a rappelé Julien. Il n’a pas encore reçu le feu vert des médecins, et pour l’instant son nom est encore sur la liste des blessés.»

Ayant subi une blessure à un genou lors du match du 15 novembre contre les Capitals à Washington, Byron avait subi une intervention chirurgicale. Selon le diagnostic, il devait rater quatre semaines d’activités. Ce retour sur la glace avec les siens vendredi concordait donc avec les pronostics.

Le petit ailier n’a pas mis de temps à montrer son énergie et sa fougue. Mais une vilaine chute contre la rampe a paru l’importuner.

Subissant des traitements après l’entraînement, il n’a pas rencontré les membres de la presse.

Contents de le retrouver

Tant sur la glace que dans le vestiaire par la suite, ses coéquipiers étaient ravis de le retrouver. «Il est une grosse partie de notre groupe, a rappelé Brendan Gallagher. Il peut jouer sur tous les trios. Il est un élément important de notre brigade en infériorité numérique. C’est agréable de le revoir parmi nous, même si on ne sait pas encore la date de son retour. Mais ça indique qu’il s’approche.»

Même si l’attaquant de 5 pi 9 po et 158 livres ne connaît pas la saison souhaitée, il amène énergie et éthique de travail sur la patinoire, selon les propos de Julien.

«On sentait que son jeu s’en venait avant sa blessure », a signalé l’entraîneur-chef à propos de celui qui avait compilé quatre petits points en 19 matchs jusqu’à ce moment. « Il ne jouait pas mal. C’est vrai qu’il avait un lent départ, mais il était hargneux. C’est le genre de joueur que, même s’il ne joue pas son meilleur match, au moins il fait tout pour essayer.

Nous avons une bonne chimie d’équipe. Paul est un leader et un travaillant. Les gars le respectent beaucoup et ils sont contents de le revoir sur la glace.»

Jesperi Kotkaniemi et Victor Mete ont aussi patiné une deuxième journée de suite au Complexe sportif Bell de Brossard. La direction décidera après le match contre les Wings s’ils seront du voyage dans l’Ouest canadien.

Vendredi soir, le Canadien a procédé au rappel de Ryan Poehling du Rocket de Laval.