Ottawa Senators v Buffalo Sabres

Crédit : AFP

LNH

Quand Eichel va, tout va

Publié | Mis à jour

Le capitaine des Sabres de Buffalo Jack Eichel ne dérougit pas et sa formation continue de connaître des succès.

Jeudi soir, l’attaquant de 23 ans a touché la cible à deux reprises, ce qui a permis aux siens de vaincre les Predators de Nashville 4 à 3. Ses réussites lui ont également permis de prolonger sa série de matchs avec au moins point à 15. Lors de celle-ci, il a récolté 14 buts et 13 aides pour 27 points.

«Évidemment, lorsque tu as une séquence comme celle-là et que l’équipe joue bien, tu essayes simplement de faire les petites choses tous les soirs. C’est gratifiant», a dit Eichel au site web de la Ligue nationale de hockey (LNH).

Depuis le début de cette séquence, les Sabres en général connaissent du succès, eux qui ont maintenu un dossier de 7-5-3. L’équipe de l’État de New York a présentement une récolte de 36 points, ce qui lui confère le deuxième échelon dans la section Atlantique, soit deux petits points de plus que le Canadien de Montréal.

Le deuxième choix au total du repêchage de 2015 a cependant tenté de minimiser son apport.

«J’ai eu de la chance. J’ai obtenu des bons rebonds, j’ai eu de bons moments dernièrement et notre équipe joue vraiment bien, a exprimé Eichel. Si tu mets l’ensemble de ses facteurs ensemble, je profite beaucoup du bon hockey qui se joue ici et j’essaie de suivre la cadence. De toute évidence, tu deviens confiant quand tu traverses ce genre de séquence et ce n’est pas différent pour moi.»

Si le numéro 9 ne veut évidemment pas s’envoyer des fleurs, ses coéquipiers ne se retiennent pas.

«La constance qu’il démontre, c’est beaucoup plus que seulement son jeu sur la glace. C’est son leadership, c’est tout ce qu’il fait. Cela en dit long, parce qu’il a toujours mis beaucoup d’efforts dans son jeu et qu’il a toujours été un sacré joueur», a affirmé Sam Reinhart après le gain des siens.

Eichel et les Sabres tenteront de poursuivre leur série de réussites, samedi, contre les Islanders à New York.