Washington Redskins v�New York Giants

Crédit : AFP

NFL

Libéré après avoir insulté un partisan

Publié | Mis à jour

Le demi de coin Janoris Jenkins a appris qu’il ne fallait pas mordre la main qui te nourrit, vendredi matin.

L’athlète de 31 ans, qui faisait pourtant partie des meilleurs joueurs des Giants de New York, a été libéré par l’équipe après avoir insulté un partisan, mercredi.

Jenkins, qui est présentement blessé à une cheville, a d’abord émis un tweet avec ses statistiques de la présente campagne. Un amateur lui a ensuite demandé comment celles-ci avaient contribué à une victoire, considérant que les Giants (2-11) ont perdu leurs neuf dernières sorties.

«Je peux seulement faire mon travail... [espèce de] retardé», a répondu le numéro 20 au partisan en question.

La direction de l’équipe de la Grosse Pomme n’a pas tardé à lui montrer la porte.

«De nos propriétaires à nos décideurs en matière de football, nous pensons que c’est la meilleure décision pour notre organisation et le joueur, a indiqué l’entraîneur-chef Pat Shurmur au réseau NFL Network. Évidemment, ce qui est arrivé cette semaine et le fait qu’il [Jenkins] ait refusé de reconnaître que son langage était inapproprié et offensant ont été les facteurs déterminants.»

Les 31 autres formations de la NFL ont jusqu’à lundi pour réclamer le nom de Jenkins, qui a été placé au ballotage en vertu de sa libération. Si l’une de ces équipes le réclame, elle devra assumer le reste de son contrat. L’entente est valide jusqu’à la fin de la campagne 2020 et est d’une valeur annuelle de 10,15 millions $.

En 2019, Jenkins a réalisé 54 plaqués et quatre interceptions en 13 rencontres.