Canadiens de Montréal

«Claude Julien peut dormir tranquille»

Publié | Mis à jour

À moins que les Canadiens de Montréal n’entrent dans une autre noire séquence de revers, le poste de Claude Julien est assuré, selon les experts hockey de TVA Sports Mike Bossy et Jean-Sébastien Giguère.

Les anciens joueurs de la Ligue nationale de hockey (LNH) citent deux raisons pour lesquelles il ne faut pas s’attendre à ce que Julien devienne le sixième entraîneur-chef congédié cette saison.

«Julien peut dormir tranquille tant que son équipe achète son système, a d’abord expliqué la légende Bossy, jeudi à l’émission Dave Morissette en direct sur TVA Sports. [Contre les Sénateurs d’Ottawa], j’ai vu quelques failles. Je pense que c’est un travail de tous les jours pour Claude Julien de faire valoir son système de jeu défensif...»

«Est-ce que les gars vont embarquer? enchaîne Giguère, récipiendaire du trophée Conn Smythe dans l’uniforme des Ducks d’Anaheim. Je pense que oui. Claude est en sécurité, tant qu’on n’embarque pas dans une autre série de défaites. Si on se met à perdre quatre, cinq matchs, on va en avoir assez....»

En guise de second argument en appui à Julien, Bossy rappelle qu’on ne s’attendait pas nécessairement à une saison 2019-2020 à tout casser du côté des Canadiens.

«Les Canadiens en sont où on pensait qu’ils seraient en début de saison, à ce stade-ci, a rappelé l’ancienne gloire des Islanders de New York. Enlève les huit défaites de suite, ça déjoue tous les calculs. Tout le monde devrait être heureux avec le nombre de points des Canadiens actuellement.»

Au moment d’écrire ces lignes, les Canadiens étaient sur une séquence de trois victoires et avaient remporté quatre de leurs cinq dernières rencontres – tout un contraste avec la précédente série de huit défaites.

Le CH (15-11-6, 36 points) est actuellement dans le portrait des séries de l’Association de l’Est après 32 matchs, au troisième rang de la section Atlantique derrière les Sabres de Buffalo (16-11-6, 38 points).