LNH

Stamkos et le Lightning résistent aux puissants Bruins

Publié | Mis à jour

À Tampa, le capitaine du Lightning Steven Stamkos a démontré pourquoi il était considéré comme l’un des meilleurs francs-tireurs de sa génération en marquant deux buts à l’aide de tirs précis, dans la victoire des siens de 3 à 2 sur les Bruins de Boston.

Stamkos a inscrit son premier à mi-chemin de la deuxième période. Le joueur de centre a pris un tir que le gardien Tuukka Rask aimerait certainement revoir et qui l’a déjoué entre les jambières. En fin de troisième engagement,

Stamkos a hérité d’une rondelle à la ligne bleue, a parcouru quelques mètres et a logé la rondelle dans la lucarne. Ce fut le but qui a fait la différence dans ce match.

Brayden Point a été l’autre joueur des «Bolts» à marquer, tandis que Nikita Kucherov a récolté deux mentions d’aide. Du côté des Bruins, le Québécois Patrice Bergeron a ouvert la marque en première.

John Moore, lui, a réduit l’écart avec quelques minutes à faire, mais Boston n’a pas été en mesure de faire bouger les cordages avec six patineurs sur la glace.

Les Rangers jouent les trouble-fête

Les Rangers de New York ont gâché les débuts de Bob Boughner derrière le banc des Sharks, jeudi soir, à San Jose.

En effet, l’équipe de la Grosse Pomme a signé un gain de 6 à 3, et ce, malgré le fait que les favoris de la foule menaient par un but en début de troisième période.

L’entraîneur qui a pris la relève de Peter DeBoer, mercredi, a préféré se concentrer sur le positif.

«J’ai trouvé que nous sommes sortis assez bien, même très bien. Nous avons compétitionné, nous avons fait de bonnes choses ce soir [jeudi], a exprimé Boughner au site internet de la Ligue nationale, après la partie. Évidemment, ce n’était pas un 60 minutes d’efforts complets. En troisième période, on dirait que nous avons manqué un petit peu de gaz.»

S’il le nouveau pilote des Sharks ne peut se permettre de déjà critiquer ouvertement ses joueurs, ceux-ci commencent à comprendre ce qui cloche dans leur jeu.

«Nous n’avons pas assez tiré au filet, ce que nous faisons trop souvent dernièrement. Tu te dois de lancer plus que 18 fois pour remporter des matchs dans cette ligue», a indiqué l’attaquant Logan Couture.

«Je ne sais pas combien de tirs ou de chances de marquer que nous avons obtenu en troisième, mais nous devons trouver un moyen de mettre davantage de pressions lors d’une rencontre comme celle-là», a quant à lui dit le gardien Martin Jones.

Lors du dernier tiers, les «Requins» ont décoché seulement deux tirs en direction du filet d’Alexander Georgiev.

En 2019-2020, l’équipe de la Californie a envoyé 28,7 rondelles en moyenne par match sur les cages adverses, ce qui représente le troisième plus bas total du circuit Bettman.

Bref, Boughner a surement une petite idée de ce qu’il devra corriger, s’il désire que sa formation connaisse du succès.