Canadiens de Montréal

Julien encore indécis au sujet de Primeau

Publié | Mis à jour

Cayden Primeau vient de créer un problème aux Canadiens de Montréal – un beau problème, mais un problème tout de même.

La performance de 35 arrêts de l’espoir du CH dans la victoire de 3-2 en prolongation sur les Sénateurs d’Ottawa, mercredi, pourrait forcer la main de Claude Julien en ce qui a trait à la charge de travail du jeune gardien pour la suite des choses.

«Est-ce qu’on va le faire jouer une fois aux quatre, cinq matchs? Ou risque-t-il de jouer plus souvent pour qu’on lui donne la chance de s’améliorer? s’est interrogé tout haut l’entraîneur-chef lors du point de presse après la rencontre. Ce sont des décisions qu’il va falloir prendre en cours de route.»

«On voit un gardien qui fait du beau travail, qui a un beau futur devant lui, mais comment on va le gérer d’ici la fin de la saison, c’est une question qui se pose à l’interne.»

Le gain à la fiche de Primeau face aux Sénateurs était le premier de sa carrière. Lors de son seul autre départ, le 5 décembre face à l’Avalanche du Colorado, le fils de Keith Primeau avait subi une défaite de 3-2, malgré 32 arrêts.

Les Canadiens ont fait appel au portier de 20 ans pour remplacer le vétéran Keith Kinkaid. Assigné au poste de réserviste de Carey Price en début de saison, Kinkaid a failli à la tâche, ce qui a poussé le Tricolore à l’envoyer chez le Rocket de Laval dans la Ligue américaine (LAH) et de rappeler Primeau.

Le choix de septième tour des Canadiens au repêchage de la Ligue nationale de hockey (LNH) en 2017 n’en est qu’à sa première saison chez les professionnels, après son stage universitaire américain, à la Northeastern University. Il montre un dossier de 7-4-1, une moyenne de buts alloués de 2,58 et un taux d’arrêts de ,910 à Laval.