Akim Aliu

Photo : Akim Aliu Crédit : Al Charest/Calgary Sun/QMI Agency

LNH

Autre cas de racisme impliquant Akim Aliu

Publié | Mis à jour

Le nom de l’ancien joueur de la Ligue nationale Akim Aliu est à nouveau au centre d’une histoire de racisme, celle-ci impliquant cette fois un préposé à l’équipement des Eagles du Colorado, équipe de la Premier AA Hockey League (ECHL).

Officiellement employé de l’Avalanche du Colorado, Tony Deynzer se retrouve d’ailleurs en congé administratif après que le Wall Street Journal eut diffusé mercredi un texte pour le moins évocateur.

Dans celui-ci, il est permis d’apprendre qu’Aliu s’est présenté à une fête d’Halloween organisée par l’équipe en 2011. Ayant arrivé sur place un peu en retard à la demande des instigateurs, il a aperçu Deynzer arborant un «blackface», une perruque de type «afro» ainsi qu’un chandail au numéro du hockeyeur visé et portant l’inscription «Dreamer» à l’arrière.

«Les gars ont commencé à rire», a expliqué Aliu à propos de ses coéquipiers de l’époque, ajoutant que ceux-ci l’encourageaient à se faire photographier en compagnie du préposé en question.

Souhaitant éviter de créer une polémique auprès des familles présentes à ce moment-là et se considérant piégé, l’athlète natif du Nigeria s’est exécuté. Le site coloradoan.com a rapporté que sur l’image, Denzyer apparaît souriant, contrairement à Aliu.

«Je n’ai jamais songé de faire quelque chose d’aussi vicieux», a déclaré Aliu, qui avait été victime de propos racistes de l’entraîneur Bill Peters chez les IceHogs de Rockford en 2010.

Par ailleurs, Aliu avait exigé un échange plus tard dans la saison 2011-2012 à cause d’un stress élevé, selon le même site. Il a pris sa retraite du hockey l’an passé.

Excuses

Visiblement embarassée par ces révélations, la direction des Eagles avait initialement nié au Wall Street Journal toute l’histoire. Cependant, elle a diffusé un communiqué à ce sujet ultérieurement.

«En tant qu’organisation, cela nous attriste profondément. Même si nous n’avions pas eu connaissance de ce cas, ça n’excuse rien et ne diminue pas le fait qu’un être humain a été attaqué. Soyez assuré que notre équipe n’a pas un ego trop gros et n’est pas trop fière pour éviter les excuses quant à quelconque mauvaise action.

«À la famille touchée, nous vous demandons du fond du cœur votre pardon et nous vous présentons nos sincères excuses. Nous sommes vraiment désolés et on s’assurera que ce comportement ne sera jamais accepté au sein de notre organisation.»

Denzyer avait été choisi par ses pairs le responsable de l’équipement par excellence dans l’ECHL en 2009-2010. Les Eagles sont aujourd’hui le club-école de l’Avalanche dans la Ligue américaine.

Aliu avait affirmé il y a quelques semaines avoir été ciblé à l’aide de mots racistes par Peters à l’intérieur du vestiaire des IceHogs plusieurs années auparavant. Celui-ci a remis sa démission à titre d’entraîneur-chef des Flames de Calgary le 29 novembre.