Crédit : AFP

NFL

«Je ne suis aucunement impliqué dans cela» - Bill Belichick

Agence QMI

Publié | Mis à jour

Embourbés dans un possible nouveau cas d’espionnage, les Patriots de la Nouvelle-Angleterre et leur entraîneur-chef Bill Belichick se sont défendus d’avoir commis quelconque forme de tricherie, mardi.

Ce nouvel épisode concerne les Bengals de Cincinnati, qui sont les prochains adversaires des «Pats». Lors de l’affrontement de ceux-ci contre les Browns, dimanche, à Cleveland, des employés des Patriots auraient été surpris à filmer les signaux des entraîneurs des Bengals, eux qui se trouvaient sur la galerie de presse.

Une affirmation qu’a réfutée l’organisation de la Nouvelle-Angleterre, mardi, dans un communiqué. Elle a expliqué qu’il s’agissait simplement d’un contracteur indépendant qui réalisait une vidéo promotionnelle et que cela n’impliquait pas les responsables football.

Il y a cependant anguille sous roche, selon le site internet The Athletic. En effet, l’équipe vidéo embauchée par les «Pats» aurait filmé pendant huit minutes les signaux des Bengals, ainsi que les joueurs qui entraient et sortaient du terrain à la suite de ceux-ci. Ce sont des membres des Bengals situés derrière les représentants des Patriots qui auraient été témoins de la chose.

Belichick se défend

De son côté, l’entraîneur-chef de l’équipe du Massachusetts s’est défendu d’être lié de près ou de loin à cette histoire.

«Je n’avais aucune idée de ce que c’était. Ensuite, vous savez, j’ai une explication. Je pense que l’organisation a donné une explication ou quelque chose comme ça. C’est tout ce que je sais à ce propos», a dit Belichick lors d’une conférence téléphonique tenue mardi.

«Je suis vraiment concentré sur notre préparation pour le match contre les Bengals, a-t-il également dit. Je crois simplement que la situation est gérée à l’interne, mais peu importe, c’est géré. Je ne sais pas. Je ne suis aucunement impliqué dans cela et je n’étais pas au courant. Je n’avais vraiment aucune idée de ce qui se passait.»

«Je peux vous dire que notre personnel d’entraîneurs et que personnellement, je n’ai jamais utilisé du matériel vidéo que ces personnes ont produit, à l’exception de ce qui a été montré à la télévision publique ou quelque chose comme ça. Nous n’avons rien à voir avec ce qu’ils font.»

S’il n’a jamais usé de matériel de ce contracteur indépendant, Belichick a toutefois déjà été puni par la NFL dans une histoire semblable. En 2007, les Patriots avaient été reconnus coupables d’avoir filmé les signaux défensifs des Jets de New York. Le pilote avait d’ailleurs reçu une imposante amende de 500 000 $ pour son implication.