JiC

«Les jeunes n’ont pas de limite»

Publié | Mis à jour

Dans la journée de lundi, Bianca Andreescu a remporté le trophée Lou Marsh, remis à l’athlète par excellence au Canada. Toutefois, il n’y a pas que Bianca qui contribue au succès de Tennis Canada, bien au contraire.

Louis Borfiga, responsable de l’élite chez Tennis Canada et grand architecte des réussites de la fédération, était de passage à l’émission JiC, lundi soir. Celui-ci admet bien sûr que le rendement d’Andreescu au cours de la dernière année a été «vraiment impressionnant». Par contre, pour la première fois de son histoire, le Canada compte quatre de ses athlètes dans le top 40 mondial et Borfiga note que c’est grâce à un travail collectif et aux autres jeunes comme Félix Auger-Aliassime et Denis Shapovalov : «Ce sont des résultats tant du côté féminin que du côté masculin.»

Pour Borfiga il ne fait aucun doute que «le tennis canadien est dans le gratin du tennis international», mais ce qui est d’autant plus intéressant c’est que l’avenir est aussi brillant que le présent.

«L’année prochaine va être l’année de toutes les attentes, mais il va falloir modérer les attentes.»

Le succès que connaît Tennis Canada s’est construit tranquillement, avec Milos Raonic et Eugénie Bouchard, qui ont montré la voie. Aujourd’hui, la nouvelle génération de faire encore mieux et elle a l’opportunité de viser les plus hauts sommets : «Les jeunes n’ont pas de limite.»

Voyez l'entrevue avec Louis Borfiga dans la vidéo ci-dessus.