Crédit : DIDIER DEBUSSCHERE/JOURNAL DE QUEBEC

LHJMQ

Remparts: une bonne base pour rebondir

Agence QMI / Richard Boutin

Publié | Mis à jour

Les Remparts de Québec ont freiné une séquence de quatre défaites en disposant, dimanche, du Titan d’Acadie-Bathurst par la marque de 8 à 5 pour ainsi signer un premier gain à domicile depuis le 24 novembre.

Face à la pire équipe du circuit, les Remparts se sont forgé une priorité de 4 à 1 et tout roulait rondement avant que le Titan n’inscrive trois buts sans réplique pour ramener tout le monde à la case départ avec six minutes à écouler au deuxième engagement.

Patrick Roy a alors demandé un temps d’arrêt pour calmer ses ouailles. «On passait trop de temps dans notre territoire et je voulais m’assurer que les gars restent calmes, a expliqué le pilote des Diables rouges. Cette victoire fait du bien. Avant le match, on s’était dit qu’il fallait commencer par une victoire contre le Titan et bâtir là-dessus.

«On doit couper sur la qualité des chances de marquer et tout le monde peut être meilleur défensivement, mais on a bien joué pendant 60 minutes, de poursuivre Roy. On a bloqué des tirs, foncé au filet et bien fait dans les replis. On a joué avec dix attaquants et nos trois trios ont bien fait.»

Deux buts de Malatesta

Jumelée aux vétérans Félix Bibeau et Anthony Gagnon, la recrue James Malatesta a bien fait avec un doublé. «On a eu des chances de marquer quasiment à chaque présence, a-t-il résumé. J’aime beaucoup jouer avec eux et on doit continuer dans ce sens. En deuxième, on les a laissés revenir, mais on a bien fait en 3e en plaçant la rondelle derrière leurs défenseurs et en réussissant un bon échec avant.

«On n’avait pas connu nos meilleures parties à nos dernières sorties à Québec et on voulait connaître une bonne dernière rencontre à domicile avant la pause des Fêtes et offrir un bon spectacle à nos partisans, de poursuivre l’attaquant de Kirkland. Bathurst a très bien fait contre les Saguenéens et tout le monde peut battre tout le monde.»

Auteur lui aussi d’un doublé, Andrew Coxhead a été menaçant tout le match. «C’est bien d’avoir enlevé le singe de nos épaules, a-t-il illustré. Après avoir échappé des avances de 2-0 et 4-1, on a senti la pression, mais nous sommes revenus en force.»

Pagliarulo absent

Atteint d’un tir à la tête lors de l’entraînement de samedi, le gardien Anthony Pagliarulo brillait par son absence.

Roy a confirmé que son portier numéro un souffrait d’une commotion cérébrale et qu’il allait rater les deux prochaines parties.