Patinage

Kim Boutin récidive!

Sportcom

Publié | Mis à jour

 Quatre participations au 500 mètres, quatre médailles d’or : Kim Boutin aurait difficilement pu souhaiter un meilleur début de saison en Coupe du monde de patinage de vitesse courte piste, elle qui a triomphé une fois de plus sur cette distance, samedi, à Shanghai. 

 Grâce à un temps de 42,845 s, la Sherbrookoise a devancé la Néerlandaise Suzanne Schulting (+0,32) et l’Italienne Martina Valcepina (+0,126). Cette finale n’a toutefois pas été de tout repos pour la patineuse de 24 ans. Après avoir pris une avance considérable en début de course, elle a perdu sa concentration et a surtout axé sur la défensive pour ne pas se faire rattraper. 

 «Cet espace libre faisait en sorte que les filles avaient plus de place pour prendre de la vitesse. J’étais stressée et je n’ai pas vraiment patiné les deux derniers tours. J’appréhendais surtout l’arrivée des autres», a-t-elle expliqué, bien heureuse de gagner l'or malgré tout. 

 Boutin compte ainsi sept médailles individuelles, soit six d’or et une d’argent. Il s’agit d’un début de saison spectaculaire et surprenant pour celle qui a grandement travaillé sur sa vitesse lors de la période estivale. «Je ne m’attendais pas à ça du tout! Mon entraînement paraît surtout sur mes deux premiers tours, où je maintiens mon côté technique. C’est plus difficile par la suite, mais c’est encourageant d’avoir autant de bons résultats en sachant que j’ai encore beaucoup de choses à améliorer.» 

 Toujours au 500 m, la Montréalaise Alyson Charles n’a pas été en mesure d’atteindre les demi-finales et a terminé 14e. Genève Bélanger et Danaé Blais ont pris part à l’épreuve du 1500 m, où elles ont conclu aux 18e et 19e échelons. 

 Boutin, Blais et Charles ont ensuite uni leurs forces à celles de Courtney Lee Sarault, médaillée de bronze au 1500 m samedi, à l’occasion du relais 3000 m. Les Canadiennes ont été les plus rapides de leur groupe aux demi-finales et seront de la ronde ultime, dimanche. 

 Dubois au pied du podium 

 Après s’être classé quatrième au 1000 m la semaine dernière, à Nagoya, Steven Dubois a obtenu le même résultat à Shanghai, cette fois au 1500 m, ratant le podium par 0,113. Une erreur commise avec huit tours à faire a placé le patineur de Terrebonne au dernier rang, l’obligeant à remonter au classement, sans quoi il avait de bonnes chances de se retrouver parmi les trois premiers à son avis. 

 «Je suis quand même satisfait de mon résultat. J’ai essayé une stratégie différente et j’aurais dû tenter un dépassement au milieu de la course, mais les autres ont profité du rythme pour me dépasser, a expliqué Dubois. « J’ai réussi à remonter, donc je suis content. J’avais de bonnes jambes, je me sentais très bien et je sais qu’il y a un bon potentiel de médaille.» 

 Pascal Dion a suivi son coéquipier de près en finale pour boucler le top 5. Il s’agissait d’une première finale A individuelle pour le Montréalais de 25 ans. Pour sa part, Sébastien Gagnon a fini 36e. 

 Au 500 m, Jordan Pierre-Gilles a été le meilleur Canadien avec une neuvième place. Cédrik Blais et Mathieu Bernier pointent respectivement aux 19e et 21e rangs, eux qui ont tous les deux été pénalisés à leurs quarts de finale respectifs. 

 Au relais 5000 m, Blais, Bernier, Dion et Dubois n’ont pas réussi à passer les quarts de finale, vendredi, en raison d’une chute. 

 Enfin, Boutin, Charles, Dion et Dubois ont également participé à la finale A du 2000 m mixte, où ils ont été pénalisés pour échange illégal.