Boxe

Camille Estephan n'épargne pas Junior Ulysse

Publié | Mis à jour

Grandement déçu de la défaite du Québécois Junior Ulysse jeudi soir en Californie, le promoteur Camille Estephan n’a pas mâché ses mots en parlant de son protégé, remettant en question son attitude.

«C’est une question d’attitude, je pense, de la part de Junior, a tranché Estephan, rencontré lors de la pesée du gala d’Eye of the Tiger Management (EOTTM) prévu samedi soir au Centre Bell. Il a perdu le combat à cause de son attitude.

«Il est très beau à voir, il est très talentueux, mais quand tu tombes en amour avec toi, quand tu tombes en amour avec ton style, ce n’est pas une bonne chose. Et c’est ce que j’ai vu dans le ring. Il faut qu’il replace la façon dont il voit les choses», a poursuivi le promoteur, admettant ne pas avoir dormi de la nuit en raison de cette défaite.

Un peu trop passif dans le ring, Ulysse s’est incliné par décision unanime des juges contre le Vénézuélien Ismael Barroso dans un gala présenté à Costa Mesa, en Californie. Les juges ont alors remis des cartes de 117-111, 115-113 et 115-113 en faveur de Barroso, un résultat que ne conteste aucunement Estephan.

«Je suis très déçu, a repris le promoteur. Il a eu une très mauvaise journée au bureau. La décision qui a été prise par les juges est la bonne. On ne pouvait pas perdre face à ce gars-là.»

«Je pense qu’il a pris Barroso à la légère, a ajouté Estephan. Je sais que Junior est en forme, mais mauvaise stratégie, mauvaise attitude. Il était beau à voir défensivement, mais tu ne gagnes pas des combats comme ça.»

Des plans contrecarrés

Laissant filer son titre Gold de la World Boxing Association (WBA) chez les supers-légers, Ulysse Junior aurait pu avoir une chance pour un combat de championnat du monde advenant une victoire contre Barosso. C’est ce qui explique, en partie, la réaction du promoteur.

«C’est une grosse déception pour l’équipe parce qu’on s’orientait vers un combat de championnat du monde au début de la prochaine année», a reconnu Estephan.

Au moment de rencontrer les médias, le promoteur n’avait pas encore parlé avec son boxeur à la suite de la défaite. Estephan a toutefois pu s’entretenir avec Antonin Décarie, directeur général d'EOTTM, qui accompagnait Ulysse en Californie.

«Je pense que Junior doit vraiment revisiter la façon dont il fait les choses, a résumé Estephan, à la lumière des discussions tenues avec Décarie. Ça ne veut pas dire qu’il a baissé dans mon estime en tant que boxeur. Pas du tout. Au contraire, on va rester derrière lui encore plus. Quand nos boxeurs trébuchent, nous sommes là pour eux.»

.