Lance Stroll

Photo : Lance Stroll Crédit : AFP

F1

F1: l’écurie de Lance Stroll rebaptisée?

Publié | Mis à jour

Le milliardaire québécois Lawrence Stroll serait en négociations pour devenir le principal actionnaire du constructeur britannique Aston Martin.

C’est du moins ce qu’a révélé le site spécialisé RaceFans.net jeudi matin, citant des sources proches du dossier. La nouvelle a été reprise par des publications sérieuses, dont Autocar.

Si tel est le cas, l’écurie de F1 Racing Point, dont le père de Lance s’est porté acquéreur l’an dernier en compagnie d’un groupe d’actionnaires, pourrait bien être rebaptisée Aston Martin.

Le site en question a même produit une esquisse de la monoplace qui adopterait dès la saison prochaine la couleur verte emblématique du fabricant anglais de voitures exotiques.

Selon les informations diffusées par RaceFans, Stroll profiterait de la baisse actuelle de la valeur d’Aston Martin pour faire une offre de rachat. Ni Racing Point ni Stroll n'ont voulu commenter la rumeur.

La transaction pourrait aussi avoir des effets sur le plan technique, puisque Mercedes, le motoriste de Racing Point, détient 5% des parts dans Aston Martin.

Lorsque l’équipe de Stroll s’appelait Force India, le nom d’Aston Martin avait déjà été évoqué. Alors dirigée par Vijay Mallya, nous rappelle l’hebdomadaire français Sport Auto, cette organisation avait entrepris des pourparlers en 2015 pour un accord de partenariat qui ne s’est toutefois jamais concrétisé.

Stroll, un homme d’affaires prospère dont la fortune est évaluée à plus de deux milliards de dollars américains, a fait sa marque dans l’industrie de la mode.

L'avenir de Red Bull

Reste maintenant à savoir, si le projet se confirme, ce qu’il adviendra du partenariat d’Aston Martin avec l’écurie de F1 Red Bull, un partenariat qui s’est intensifié ces dernières années bien que les quatre bolides de l’entreprise autrichienne soient propulsés par un moteur Honda.

Notons aussi que Red Bull a été directement impliquée dans le développement du modèle Valkyrie, un prototype qui servira de banc d’essai pour le grand retour d’Aston Martin à la célèbre classique des 24 Heures du Mans et au Championnat du monde d’endurance à partir de la saison 2020-2021.

Si Racing Point change de nom l’an prochain, elle sera la deuxième écurie du plateau de la F1 à le faire, puisque Toro Rosso a été rebaptisée Alpha Tauri, cette marque de vêtements appartenant à l’empire Red Bull.