JiC

Rays: Bonsoir, ils sont (presque) partis!

Publié | Mis à jour

Le maire de St. Petersburg ne veut pas entendre parler d’une garde partagée avec Montréal pour les Rays de Tampa Bay. Et les amateurs de baseball d’ici devraient s’en réjouir. Pourquoi?

D’après l’analyste de TVA Sports Rodger Brulotte, qui suit le dossier de près, Rick Kriseman a désormais «ouvert la porte» à une négociation pour le départ de la concession floridienne.

«Je vois un maire qui demande "peut-on faire un deal?"», a-t-il analysé à l’émission «JiC», mercredi. Quand tu as un bail et que tu veux t’en aller, tout se négocie.»

Dans une lettre adressée aux citoyens, Kriseman a déclaré que l’idée de disputer des matchs aux deux pôles de l'Association de l’Est ne pourra être envisagée avant la saison 2028 et les années ultérieures afin de respecter le bail qui lie le club au Tropicana Field.

Cette entente prend fin en 2027.

Or, l'immense dome intérieur n’est ni contemporain ni rentable pour le baseball majeur et la ville a réitéré qu’elle ne financera pas un nouvel édifice avec les fonds publics.

«Ils reviendront, les Expos, assure Rodger Brulotte. Le maire a dit "la construction d’un nouveau stade, chez nous, il n’y en a pas". Donc là ça part bien.

«Puis il a dit "si jamais vous voulez quelque chose, ça va prendre plusieurs années de négociation. Présentement, le site qu’on voulait pour le nouveau stade, on va l’explorer financièrement pour voir ce qu’on peut faire d’autre".

«Il vient de te dire que tu es dehors.»

Il en coûterait 4 millions $ par saison pendant huit ans pour racheter le bail. Une aubaine selon Rodger Brulotte.

«Le maire a très bien préparé la sortie.»

«Avant les Fêtes, il y aura quelque chose. Après les Fêtes, il y aura autre chose...»

À suivre!