Boxe

Noël à l’avance pour Camille Estephan

Publié | Mis à jour

Le promoteur de boxe Camille Estephan est visiblement excité en vue du gala de samedi au Centre Bell.

Avant même la grande finale entre David Lemieux (40-4, 34 K.-O.) et l’Ukrainien Maksym Bursak (35-5-2, 16 K.-O.), la sous-carte regroupe plusieurs boxeurs intrigants comme Arslanbek Makhmudov, Simon Kean, Mathieu Germain, Lexson Mathieu, Sadriddin Akhmedov et Kim Clavel.

«C’est certainement la carte la plus profonde que nous avons présentée. Pour moi, c’est comme s’il y avait trois finales avec les combats de Lemieux, Makhmudov et Kean», a indiqué Estephan, du groupe Eye of the Tiger Management (EOTTM), lors d’une conférence de presse visant à promouvoir la sous-carte, mercredi, au Casino de Montréal.

Déjà, on prévoit que l’événement sera présenté à guichets fermés, devant environ 5500 amateurs. Une section supplémentaire de 450 sièges a d’ailleurs été ouverte pour combler la demande.

Un «combat dangereux» pour Kean

S’il s’agit d’un premier combat pour Lemieux chez les 168 livres, le défi que doit relever Kean a de quoi embêter les pronostiqueurs. Son adversaire Siarhei Liakhovich (27-7, 17 K.-O.) a peut-être 43 ans, mais il a plusieurs combats d’envergure derrière la cravate

Les mordus de la boxe se souviendront qu’il a été envoyé au plancher dès le premier round face à Deontay Wilder en 2013. Or, Liakhovich a aussi été champion du monde des poids lourds de la WBO en 2006. Depuis, celui qu’on surnomme «White Wolf» a vieilli, mais il pourrait jouer un vilain tour à Kean.

«Je pense qu’à mesure que le combat va avancer, ça va être à l’avantage de Simon, car il sera en meilleure forme, mais ça reste un combat très dangereux», a observé Estephan.

Le promoteur se méfie par ailleurs de la force de frappe de Samuel Peter (38-8, 31 K.-O.), un boxeur de 39 ans qui tentera de résister au géant Makhmudov.

«Peter cogne très, très dur et il ne faut pas qu’Arslanbek ait un excès de confiance. J’ai peur pour ça», a-t-il admis.

Un champion du monde sous le sapin?

Si tout se passe bien pour ses boxeurs, Estephan fêtera Noël en avance avec ce gala prometteur. Heureusement, car le reste du mois de décembre sera bien chargé pour lui. Le promoteur quittera ainsi pour le Japon le 16 décembre afin d’assister au combat de championnat du monde entre Steven Butler et Ryota Murata, pour le titre de la WBA chez les poids moyens, la semaine suivante.

Peu importe l’issue du duel prévu le 23 décembre, les membres d’Eye of the Tiger Management doivent être de retour au Québec le lendemain, en après-midi, juste à temps pour un beau réveillon avec les effets du décalage horaire. Reste à voir si Estephan aura alors un nouveau champion du monde sous le sapin. D’ici là, la soirée de samedi pourrait l’aider à remplir son bas de Noël avec de nombreux petits cadeaux.