JiC

Les Blue Jays appelaient aux deux jours

Publié | Mis à jour

Les Blue Jays de Toronto, qui ont récemment conclu un pacte des ligues mineures avec le lanceur Phillippe Aumont, étaient réellement déterminés à obtenir les services du Québécois.

L’artilleur de 30 ans a révélé mercredi que le téléphone de son agent s’est à mis à sonner plus que jamais après qu’il eut offert de bonnes performances sous les couleurs du Canada au tournoi Premier12, au début du mois de novembre.

«Après le tournoi, je dirais que j'ai eu des appels d'un peu partout, a-t-il révélé en entrevue à "JiC". Taiwan, Mexique, États-Unis, Corée, Japon... c'était vraiment quelque chose de spécial.»

Aumont a admis que même durant l’été, alors qu’il évoluait pour les Champions d’Ottawa dans la Ligue Canam, son agent recevait des appels. D’ailleurs, les discussions avec les Jays ont été nombreuses durant la campagne 2019.

«Je retenais mon envie de vraiment y aller parce que je savais que j'avais besoin de continuer ce que je faisais», a-t-il expliqué.

Toutefois, les Jays se sont montrés plus insistants que jamais dans les dernières semaines, alors qu’ils appelaient l’agent d’Aumont pratiquement aux deux jours afin d’attirer le lanceur, qui a fini par céder à la tentation.

«Ils ont accepté les conditions et on s'est entendus», a-t-il relaté.

Voyez l’entrevue complète dans la vidéo ci-dessus.