SPO-CANADIENS-PANTHERS

Crédit : MARC GRANDMAISON/AGENCE QMI

Canadiens de Montréal

Une audition pour Otto Leskinen

Publié | Mis à jour

Après l’essai peu fructueux de Gustav Olofsson, ce sera au tour d’Otto Leskinen d’obtenir une audition sur le flanc gauche de la brigade défensive du Canadien.

Embauché par le Tricolore au terme de la dernière campagne, le Finlandais s’est amené en Amérique du Nord après quatre saisons professionnelles passées chez le KalPa Kiopuo de la SM-Liiga.

En pleine période d’adaptation, il n’avait guère été impressionnant au tournoi des recrues disputé à Belleville, en septembre dernier.

Toutefois, il a semblé retrouver ses repères à Laval. En 24 matchs avec le club-école du Canadien, l’athlète de 22 ans a récolté 12 points, dont un but. Il est le meilleur pointeur chez les arrières lavallois.

Flair offensif

L’an dernier, au sein d’une équipe en difficulté qui comptait également Alexandre Texier et Joni Ikonen (choix de 2e tour du Canadien en 2017), Leskinen avait dominé les défenseurs de sa formation avec une récolte de 34 points en 57 matchs.

Reste à voir s’il sera en mesure de transmettre cet apport offensif avec le grand club. Mais ce que l’on espère, surtout, c’est qu’il soit en mesure de bien protéger son territoire.

Selon les différents rapports disponibles à son sujet, cet aspect du jeu n’est pas sa tasse de thé. On dit qu’il pourrait éventuellement devenir un bon défenseur du top 4. Que la fluidité de son coup de patin lui permet de se porter aisément en attaque.

Il aurait toutefois des croûtes à manger du point de vue défensif.

Donnons la chance au coureur. Peut-être Joël Bouchard lui a-t-il déjà enseigné quelques trucs du métier.

Deux espoirs au camp de la Suède

Par ailleurs, en plus d’Alexander Romanov avec la Russie, deux espoirs du Canadien ont été invités au camp final de leur nation respective en prévision du Championnat mondial de hockey junior, qui se tiendra du 26 décembre au 5 janvier en République tchèque.

Il s’agit de l’attaquant suédois Jacob Olofsson et de son compatriote, le défenseur Mattias Norlinder.

Choix de deuxième tour (56e au total) du Tricolore en 2018, Olofsson en sera à une deuxième expérience à cette compétition.