Boxe

L’adversaire de Kean se défend de venir chercher un chèque

Publié | Mis à jour

L’adversaire de Simon Kean n’est pas à Montréal en simple touriste. Siarhei Liakhovich se présente ici avec un objectif précis : battre Simon Kean et ainsi décrocher le titre WBC International Silver des poids lourds, samedi, au Centre Bell.

La journaliste de TVA Sports Nancy Audet a rencontré le Bélarussien de 43 ans à son arrivée à l’aéroport Trudeau, mardi soir. Voyez cette entrevue dans la vidéo ci-dessus.

Liakhovich (27-7-0, 17 K.-O.) se sent prêt à en découdre avec Kean (17-1-0, 16 K.-O.).

«Je suis prêt à 100% pour ce duel, a-t-il déclaré. Je veux prouver des choses à moi-même. Je souhaite accomplir ce que je n’ai pas réalisé jusqu’à maintenant.»

Même s’il est inactif depuis plus de deux ans et qu’il a dépassé la quarantaine, Liakhovich ne se considère pas trop vieux pour se mesurer au Québécois.

«Kean n'a pas changé» 

«Je me sens en forme. C’est pour ça que je continue à boxer malgré mon âge. J’ai travaillé beaucoup sur ma force et ma condition physique, et j’ai fait beaucoup de combats simulés (sparring). Je me suis amélioré. C’est pourquoi je suis ici. Ce n’est pas pour une question d’argent.»

Liakhovich connaît bien Kean. Il a d’ailleurs assisté à la seule défaite de sa carrière, contre Dillon Carman (14-5-0, 13 K.-O.), le 6 octobre 2018 au Centre Vidéotron de Québec.

«Kean n’a pas changé avec les années. Il fait toujours la même chose», a soutenu celui qui a déjà affronté de grands noms de la division, comme Deontay Wilder (42-0-1, 41 K.-O.) et Andy Ruiz fils (33-1-0, 22 K.-O.).

Ça promet pour samedi!